Le développement durable est désiré par le Togo qui injecte des milliards de francs CFA et beaucoup d’efforts politiques importants dans la lutte pour le bien-être des populations. La santé est un secteur qui est priorisé sur l’étendue du territoire, que ce soit en milieu rural, semi urbain et urbain. Comme d’autres maladies auxquelles le pays ferme hermétiquement la porte, la tuberculose est mal barrée.

Quatre-vingt-dix-huit millions huit cent cinquante-six mille cent soixante Euros (98 856 160 euros) soit soixante-quarante milliards huit cent quarante-cinq millions trois cent quatre-vingt-dix-mille centre quarante-cinq francs CFA ( 64 845 390 145 FCFA), ce qui représente, par rapport à la précédente période d’allocation, une augmentation de 69%. C’est le montant alloué par le Fonds Mondial au Togo pour lutter contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme.