Les autorités et les partenaires veulent impliquer les jeunes dans le développement d’Agoè-Nyivé1 dans leur commune avec le projet « Agoè CHEM » lancé ce vendredi 09 octobre 2020, à Lomé. Ce vœu a été acté ce vendredi, par la signature d’une convention de sponsoring entre Ibrahima Méïmounatou, vice-Présidente de l’Assemblée nationale et la société CACESPIC-IF SARL.

La population du canton de Kpomé, dans la commune Zio1, plus précisément celle de  Kpomé-Agomé est remontée contre le gouvernement togolais par rapport à un projet d’expropriation de plus 716 hectares du reste de ses biens fonciers. La population a manifesté son mécontentement le samedi 26 septembre 2020, à la place publique de Kpomé-Agomé, au cours d’une rencontre d’information entre les filles et fils de la localité.

Lancé le 26 mai 2020 à Lomé pour une durée de trois (3) mois, le psssrojet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés à la base face au choc de la pandémie de la COVID-19 vient d’arriver à sa fin. Au terme du projet, toutes les parties prenantes étaient en atelier, ce vendredi 28 Août 2020, au FOPADESC, à Agoè-Nyivé, histoire de faire le bilan, de capitaliser les acquis et de  tirer les leçons de sa mise en œuvre.

Lancé en 2019 par l’État togolais, le projet des Filets sociaux et services de base (FSB) est l’une des initiatives qui garantit un meilleur accès des communautés les plus pauvres aux infrastructures socioéconomiques de base ainsi qu’aux filets sociaux. 

Depuis la confirmation du premier cas de la pandémie de la COVID-19 au Togo le 06 mars 2020, le gouvernement, à travers l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a pris le taureau par les cornes en multipliant les initiatives afin de mettre les populations à l’abri de cette pandémie universelle. La dernière en date, est le projet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés à la base face au choc de la pandémie de la COVID-19 dans les préfectures d’Agoè-Nyivé, Golfe, Tchaoudjo et Tône qui est lancé, au cours d’un atelier, le mardi 26 Mai 2020, au Centre FOPADESC à Agoè-Nyivé par l’ANADEB, en présence d’un émissaire du représentant de l’UE au Togo, du Directeur de Cabinet du Ministère du Développement à la Base, de l’artisanat et l’emploi des jeunes, des élus locaux et autres.

En vue de résoudre le problème d'inondation dans certains quartiers de Lomé, les autorités Togolaises ont élaboré le Projet d’aménagement urbain (PAUT) dont, sa phase 2 est consacrée à la protection des milliers de Togolais contre la menace des effets négatifs de l’eau.