L’ambition du pays est de doter chaque région d’un centre de santé mère-enfant dans les prochaines années. Quant aux investissements réalisés jusqu’ici pour préserver la santé maternelle et infantile, ils permettent de réduire progressivement le taux de mortalité.

Au Togo tout comme dans d’autres pays en Afrique, la malnutrition touche une grande partie de la population, notamment les enfants de moins de 5ans. Des résultats des enquêtes nutritionnelle et de mortalité menée en 2006, 2008 et confirmées en 2009 par l’UNICEF et le ministère de la santé, les taux de malnutrition « sont alarmants ». Conscient de cette réalité et soucieux du bien-être de sa population, le gouvernement togolais, depuis 2010, a pris des engagements à surtout protéger des enfants.