Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu le mardi 23 août 2022, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au deuxième jour des travaux de la 72è session du Comité régional de l’OMS Afrique, qui se tient actuellement dans la capitale togolaise, Lomé.

C’est parti pour le Projet de services de santé essentiels de qualité pour la couverture sanitaire universelle (SSEQCU), visant à étendre au plus grand nombre, l'accès aux soins médicaux. En visite officielle au Togo depuis mercredi 27 octobre, Ousmane DIAGANA, le Vice-Président de la Banque mondiale pour la région Afrique de l’ouest et centrale, a assisté le jeudi 28 octobre 2021, à Lomé, au lancement officiel du mécanisme par le Premier Ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE.

Voulu par le Chef de l'État Faure GNASSINGBE, dans le cadre de son agenda quinquennal 2020-2025 d’étendre la couverture maladie à toute la population togolaise, le projet de couverture santé universelle accélère le processus. C’est dans cette optique que le comité de pilotage a tenu ce mardi 21 septembre 2021 à Lomé, sa deuxième session consacrée à l’adoption du plan de travail dudit projet.

Tout comme le célèbre philosophe Grec Socrate, le gouvernement togolais pense qu’il n’existe pour l’Homme un bien plus précieux que la santé. De même, pour lui, « la santé est un bien sans lequel les richesses ont peu de prix. Préoccupés par les questions relatives à la santé de la population et s’inscrivant dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), ces dernières années et particulièrement à partir de 2005, les gouvernants ont accéléré le rythme des initiatives pour permettre aux citoyens de tout âge de vivre en bonne santé. Ainsi, à crescendo, le pays quitte l’étape de la précarité des services de santé ou infrastructures sanitaires et se rapproche de la couverture sanitaire universelle, objectif en première page de la politique nationale de développement du Togo.

Les soins de santé primaires (SSP) ont été l’une des grandes thématiques abordées au cours de la Conférence Internationale sur l’Agenda de santé en Afrique (AHIAC 2019). En effet, les SSP accessibles et efficaces peuvent aider à réduire les inégalités sanitaires au sein des populations. C’est l’élément de base de la couverture sanitaire universelle.