La Fondation Konrad Adenauer Stiftung (KAS) poursuit sans relâche, sa lutte pour l’autonomisation et l’épanouissement de la femme en Afrique en général, et au Togo en particulier. Pour preuve, après avoir, durant plusieurs années, œuvré pour l’éducation des populations aux droits fonciers de la femme en Afrique et au Togo, elle reprend son bâton de pèlerin pour accompagner les femmes paysannes dans la mise en valeur de leurs parcelles de terre afin de les impliquer aussi dans la lutte contre la faim et la pauvreté dans le pays. Or, cette contribution des femmes paysannes passe par leurs activités de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles. Pour ce faire, la KAS, de concert avec  le RENAFAT et le GAID, a organisé, du 22 au 25 novembre 2022, à Tsévié, un atelier de formation suivi de dotation des coopératives en petits matériels agricoles.

Le Centre de formation et Université Agroécologique et artisanal de l’Association action réelle pour l’environnement, l’enfance et la jeunesse (AREJ) à Cinkassé, au Nord-Togo, dans la région des Savanes, sert de cadre pour la formation initiale de 17 femmes paysannes des groupements/coopératives agricoles sur le compostage, la conservation des eaux et sols, les techniques d’agroforesterie pour l’amélioration de la productivité agricole au Togo. Organisée par Konrad Adenauer Stiftung (KAS) en partenariat avec le Centre de formation agricole AREJ et Groupe d’appui aux initiatives durables (GAID), cette formation qui a commencé depuis le 27  octobre 2022 à Cinkassé pour une durée de six (06) jours, vise à contribuer à la montée en capacités des groupements/coopératives agricoles des femmes dans la productivité agricole en vue d’assurer la sécurité alimentaire au Togo.