Victoire Tomégah-Dogbé dans les locaux du centre de prise en charge des lépreux de Kolowaré

samedi 28 janvier 2023 262

Le Premier Ministre, Victoire Tomégah-Dogbé a foulé le sol du village de Kolowaré, localité située à 18 Km de la ville de Sokodé, dans la région Centrale, le lundi 23 janvier 2023. Occasion pour la Cheffe du Gouvernement à la tête d’une délégation, d’aller visiter le centre de prise en charge des lépreux élargi depuis quelques années à d'autres pathologies.

Chaque jour, les religieuses de Notre Dame des Apôtres de Kollowaré assistent des dizaines de malades pas seulement de lépreux et leurs fournissent des médicaments adéquats. Les malades les plus graves comme ceux atteints par le VIH sont y hospitalisés aussi.

Cette visite du Premier ministre a permis aux malades de témoigner l’accueil et surtout de la gratuité de tous les soins au centre de Kolowaré.

« Quand je suis venu dans le centre, ils m'ont pris en charge. Ils m'ont donné des comprimés et c'était gratuit et je venais prendre ça par mois. C'est le centre qui prend en charge, je ne paie rien. Les pansements se font aussi gratuitement dans le centre. Je me sens totalement soulagé et content de la prise en charge », a déclaré un malade bénéficiaire de la prise en charge dans ledit centre.

Saisissant l’opportunité, La Sœur Claire Ouédraogo, Responsable du centre a remercié le chef de l'État, Faure Essozimna Gnassingbé pour la visite effectuée par Mme le Premier ministre. Elle a par ailleurs témoigné sa gratitude au gouvernement pour le soutien accordé au centre.

« Ce qui nous est plus difficile c'est la prise en charge des enfants vivant avec le VIH. Nous avons aussi les lépreux qui sont sous notre couvert. La pandémie de la Covid-19 a ralenti les aides venant de nos partenaires. Mme le Premier ministre est venue nous saluer, nous remercier pour ce que nous faisons. Elle a vu, elle a constaté toute l'œuvre que les missionnaires Sœurs de Notre Dame des Apôtres ont fait ici depuis 1935 à Kolowaré. C'est une grande joie et nous saluons le chef de l'État qui a pensé à nous, à ce village qui fait partie aussi du Togo et qui a besoin d'un soutien, d'un regard et de la sympathie du Président de la République et de son gouvernement », a dit la Sœur Claire Ouédraogo.

En rappel, la léproserie de Kolowaré a vu le jour en 1935 avant de devenir quelques années plus tard un centre de prise grâce à l'ouverture d'un dispensaire et d'un cabinet médical doté de matériels performants.