Togo : La malnutrition chronique infantile en diminution

samedi 7 décembre 2019 730

Au Togo tout comme dans d’autres pays en Afrique, la malnutrition touche une grande partie de la population, notamment les enfants de moins de 5ans. Des résultats des enquêtes nutritionnelle et de mortalité menée en 2006, 2008 et confirmées en 2009 par l’UNICEF et le ministère de la santé, les taux de malnutrition « sont alarmants ». Conscient de cette réalité et soucieux du bien-être de sa population, le gouvernement togolais, depuis 2010, a pris des engagements à surtout protéger des enfants.

Le gouvernement a pris des engagements depuis 2010 en faveur des enfants en matière de la lutte contre la malnutrition infantile.  Plusieurs stratégies et projets mis en place avec l’appui techniques et financiers de certains partenaires a permis au Togo de faire baisser  le taux de malnutrition infantile.

La prévalence de la malnutrition chronique a diminué en passant de 30% en 2010 à 24% en 2017. Au même moment, en matière d’allaitement, les différentes campagnes de sensibilisation ont connu d’évidents succès, portant le taux d'allaitement exclusif au sein à 64 % dans le pays (65 %en milieu rural et 62 % en milieu urbain).

Des indicateurs couvrant la période de 2014 à 2018 montrent que le Togo a progressé avec des « résultats solides en matière de législation nutritionnelle (en particulier en ce qui concerne la protection de la maternité et l’enrichissement des aliments) et des résultats modérés pour les moteurs sous-jacents (notamment les indicateurs sexospécifques) ».

Selon le rapport mondial 2017 sur la nutrition, « la nutrition doit être placée au cœur des mesures visant à éradiquer la pauvreté, à lutter contre les maladies, à améliorer les normes en matière d’éducation et à s’attaquer aux changements climatiques ».  L’une des initiatives du gouvernement à lutter contre la malnutrition est la mise en œuvre du Projet de développement communautaire et des filets sociaux avec l’appui de la Banque Mondiale. On peut également citer le Projet d’amélioration des services de santé maternelle et infantile et de nutrition au Togo (PASMIN). Un projet qui va permettre de réduire le taux de mortalité des enfants de moins de cinq (05) ans,  qui se situe encore actuellement à 123 décès p. 1 000, et à lutter contre le fléau de la mortalité maternelle.

Le projet PASMIN qui sera mis en œuvre sur quatre ans et devrait permettre d’éviter 17 000 décès, ouvrira également la voie à un renforcement soutenu du suivi et de la gestion des services de santé publique essentiels.

Même si aujourd’hui le Togo a fait des progrès en matière de lutte contre la malnutrition infantile, le pays doit redoubler d’efforts pour faire diminuer davantage ce taux de malnutrition infantile.

Marie.R


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314