Des journalistes et radiodiffuseurs de la région maritime ont été formés, du 15 au 16 septembre 2022, à Lomé, sur les termes météorologiques. Organisé par la Direction générale de la météorologie nationale (DGMN) avec l’appui du Programme de résilience du système alimentaire en Afrique de l’ouest (FSRP-Togo), cet atelier de renforcement de capacités de deux jours vise à amener les participants à comprendre les bulletins d’informations météorologiques, hydrologiques et les mécanismes d’alerte précoce pour un meilleur relais auprès des producteurs agricoles.

Si l’entrepreneuriat sourit aujourd’hui aux jeunes togolais, c’est parce que les dirigeants leur sourient aussi avec des mesures socioéconomiques laissées sur leur chemin. Un nombre incalculable de mécanismes ont été mis en place, chacun avec sa particularité et le corps de métier concerné. Ensemble, ils renforcent les capacités d’une jeunesse talentueuse prête à saisir les opportunités qui sont offertes.

Le développement à la base, le Togo est prêt à tout pour l’atteindre, quitte à payer le prix fort. Les mécanismes d’appui créés en faveur des communautés vulnérables, la construction des infrastructures socio collectives, les transferts monétaires, l’alimentation scolaire, la création des opportunités d’emplois et d’augmentation de revenus, etc. accélèrent justement le développement à la base sur le territoire. Le Pradeb passe aussi par là.

La Cellule climat des affaires (CCA) de la Présidence de la République a organisé, le 17 juin 2022, un atelier de formation à l’endroit des Maires des communes du Grand Lomé sur la nouvelle version du Système intégré de gestion du permis de construire (SIGPC).

Le Togo va présenter les avancées enregistrées en matière de protection des droits de l’homme pour le compte du troisième cycle de l’Examen périodique universel (EPU) lors de la 40ème Session du Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies, prévue du 24 janvier au 04 février 2021, à Genève. C’est dans de sens que la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), en partenariat avec les ONG UPR INFO et CACIT, a organisé le 26 novembre 2021, au siège de l’Assemblée nationale à Lomé, une session d’information à l’intention des députés sur les mécanismes d’évaluation de l’EPU.

Comment assurer la liberté d’expression, constitutionnellement et conventionnellement garantie, indispensable à toute société démocratique, tout en limitant les dérapages qu’elle peut engendrer ? Comment identifier les fausses informations et appréhender leurs nouveaux modes de propagation ? Ces interrogations étaient au cœur d’un séminaire de renforcement de capacité des députés à Lomé afin de les aguerrir pour mieux faire face aux fake news.

Page 1 sur 4