FA/FSB : Victoire Tomégah-Dogbé au lancement des paiements digitaux de transferts monétaires à Kpoloubal

vendredi 9 septembre 2022 359

Kpoloubal, localité sise dans la préfecture de Dankpen, région de la Kara bénéficie des paiements digitaux de transferts monétaires pour le compte du financement additionnel du projet des Filets sociaux de base (FSB). Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Victoire Sidémého Tomégah-Dogbé a procédé au lancement officiel de ces paiements, le 03 septembre 2022.

Au son des tambours, des chants et autres acclamations, les populations de Dankpen et de ses environs, ont accueilli le 03 septembre dernier, Victoire Tomégah-Dogbé, accompagnée de Zouréhatou TCHA-KONDO KASSAH-TRAORE, Ministre des Travaux Publics, Mémounatou Bouraïma, deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale et d’autres collaborateurs du gouvernement.

A leur arrivée, les membres de la délégation conduite par le Premier ministre ont été accueillis par Myriam Dossou d’Almeida, Ministre en charge du Développement à la base, le Lieutenant-Colonel Alowegnim Gnakou, préfet de Dankpen, Joachim Boko, Chef projet FSB représentant la Banque mondiale, Dr Aïssata BA SIDIBE, Représentante résidente de l’UNICEF au Togo, et par les autorités traditionnelles locales ainsi que l’ensemble de la communauté déjà en place pour le lancement.

A l’occasion, la Directrice générale de l’ANADEB, Mazalo Katanga a présenté les réalisations et les perspectives du projet à l’échelle nationale.

Du côté des bénéficiaires, ils ont témoigné devant les autorités présentes de leurs vécus et des changements que les projets de filets sociaux ont apporté à leurs vies.

Yawa Tawe et Akouwa Magamme vénues respectivement des villages de Kpoloubal et de Nampoadjado, ont, chacune en ce qui la concerne, raconté avec beaucoup d’enthousiasme, comment elles sont parvenues à étendre leurs activités génératrices de revenus et à subvenir désormais aux besoins de leurs familles à partir de leurs épargnes constituées sur les fonds de transferts monétaires.

L’une des réussites partagées au cours de cette cérémonie, c’est aussi celle racontée par Manoti Bitougma du village de Djangbédjado. Elle a décrit comment avec le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) clôturé au 31 décembre 2021, les bénéficiaires se sont constitués en des groupes d’épargne et de crédits pour faire face à leurs besoins de financement de leurs activités génératrices de revenus.

Tout en saluant ces succès mis en évidence par les communautés elles-mêmes, Joachim Boko, dans son allocution, a souligné la proximité que le gouvernement entretient avec la population à la base dans le déploiement des mécanismes de protection sociale. En témoigne, d’après son monologue, la présence du Premier ministre pour présider personnellement cette cérémonie de lancement organisée dans l’un des villages bénéficiaires du projet.

Il a également annoncé la préparation d’un programme plus vaste de transferts monétaires ainsi que la concrétisation du projet d’identification unique des populations togolaises pour la mise en place d’un système résilient de filets sociaux.

Le lancement proprement dit des transferts monétaires a été consacré par le Ministre chargé du développement à la base, Myriam Dossou d’Almeida. Elle a d’abord fait le tableau des différentes initiatives du gouvernement en vue de la promotion des filets sociaux, et a remercié les partenaires, notamment la Banque mondiale et l’Agence française de développement, pour leurs appuis techniques et financiers.

Elle a ensuite appelé les bénéficiaires à faire bon usage des fonds, et à développer des comportements résilients pour faire perdurer les effets de ces appuis dans leurs communautés respectives.

Selon le Ministre, ces transferts monétaires ne sont ni des salaires ni des revenus d’une quelconque activité rémunérée dont les bénéficiaires sont porteurs. « C’est un appui circonstanciel pour vous aider à vous relever et à reprendre votre vie en main », a-t-elle souligné avant de déclarer officiellement lancés au nom du Premier ministre, les paiements digitaux des transferts monétaires aux ménages vulnérables.

A sa suite, deux paiements symboliques, le premier par l’opérateur de téléphonie Togocom, et le second par Moov Africa Togo, ont donc été effectués sur place avec succès en présence de toute l’assistance avant le départ des officiels.

Il faut noter que le Financement additionnel du projet de Filets sociaux et services de base (FA-FSB) vise, d’une part, à accroître le revenu et la consommation des ménages ciblés et, de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs, et d’autre part, à appuyer la reprise économique des ménages bénéficiaires dans le contexte COVID-19 et la sortie durable de la pauvreté à travers un soutien à leur capacité productive.

Il cible 125 000 ménages. Ces ménages bénéficieront chacun de 6 tranches de 15 000 francs CFA, soit un montant total de 90 000 francs par ménage à l’horizon juin 2023.

Parmi ces 125 000 bénéficiaires, 15 000 ménages percevront chacun un transfert supplémentaire de 100 000 francs CFA ; ceci, pour les appuyer à faire face aux multiples contraintes, et à améliorer leur inclusion économique. Ils seront également entretenus lors de causeries éducatives pour une utilisation efficiente des ressources.

Avec une enveloppe totale de 18,9 milliards de francs CFA, le financement additionnel du projet FSB vient en complément du projet initial qui a touché, pour ce qui concerne les transferts monétaires, 61 317 ménages bénéficiaires pendant 2 ans sur la période de 2019 à 2021.

Ce nouveau financement est assuré conjointement par la Banque mondiale, l’Agence française de développement (AFD) et l’Etat togolais. Il est noté que la contribution de la Banque mondiale est constituée à 50% de don et à 50% de crédit.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314