Togo : l’Association des femmes épanouies pour le développement dresse un bilan positif et satisfaisant de ses activités

jeudi 4 août 2022 243
Mme Rosalie Ata BIRREGAH (photo), Présidente de l'AFED Mme Rosalie Ata BIRREGAH (photo), Présidente de l'AFED

Créé le 07 Février 2009, l'Association des Femmes épanouies pour le Développement (AFED) est une association à but non lucratif et apolitique des jeunes femmes togolaises. Dirigée par Mme Rosalie Ata BIRREGAH, cette Association dont le siège est à Atakpamé dans la région des Plateaux a pour but de promouvoir le développement national et international ; le bien-être de la population en général, de la femme vulnérable, des orphelins et de la personne handicapée en général. Après 13 ans d’activités sur le terrain, la Présidente de l’AFED dresse un bilan positif et satisfaisant.

Entre autres objectifs de l’Association des femmes épanouies pour le développement ; contribuer à la réduction de la pauvreté des Femmes en milieu rural ; encourager les parents, aussi bien en milieu urbain que rural ; à soutenir l'éducation de leurs enfants. Elle a également pour objectif d’assister la couche vulnérable par la mise en place des structures d’aide à l'éducation et à la formation professionnelle ; porter assistance aux veuves et orphelins ; promouvoir l’entrée dans les habitudes de la population, le test de dépistage volontaire du VIH/SIDA ; les moyens de préventions ; promouvoir l’entrepreneuriat ; contribuer à la réduction de la pollution.

Retour sur des activités menées de 2019 à 2021

D’abord, en ces 13 années, l'AFED a eu a menée des activités dans plusieurs localités au Togo notamment à Niamtougou, Kara, Bassar, Sokodé, Blitta, Atakpamé, Kpalimé, Tsévié et Lomé.

Ces actions sont notamment dans la sensibilisation, l'agriculture, la formation des femmes dans le domaine de l'entrepreneuriat pour leur autonomisation, les tournées d'actions sociales pour offrir des dons aux enfants démunis. Mais de 2019 à 2021, ces activités ont connu une croissance en faveur des populations vulnérables et autres bénéficiaires dans plusieurs secteurs à l’instar de l’agriculture, des activités sociales.

Le cas de l’agriculture dans les régions Maritime, Centrale et Plateaux

En 2019, l’AFED a marqué l’année par une série de culture de maïs et d’haricots à Lomé sur une superficie de 1ha. A l’intérieur du pays et particulièrement à Blakpa, localité située à 15km de Sada (Atakpamé), la culture d’haricot sur une superficie de 02ha, a été faite. A la fin de chaque saison de production, les récoltes de maïs ont produit un rendement de 12 sacs de chute de25kg et celles d’haricot 05 sacs de chute de 25kg. A Atakpamé, les récoltes d’haricots ont produit un rendement de 35 sacs de chute de 25kg.

Par ailleurs, en 2020, seule la localité de Doufouli (Blitta) dans la région Centrale a fait la culture de soja bio sur une superficie de 02 ha avec un rendement de 21 sacs de chute de 25kg.

En 2021, l’activité agricole de l’AFED fut marquée par la culture du soja bio à Atakpamé (Blakpa) et à Blitta (Doufouli) sur une superficie de 02 ha chacune. Les rendements ont produit 850kg et 300kg de soja bio dans les localités respectives. « Nous pouvons remarquer un faible rendement à Blitta suite aux intempéries du climat », a fait savoir Mme Rosalie Ata BIRREGAH.

Au cours de cette année (2022), a fait savoir la Présidente, « l’association prévoit alternée la culture du soja bio à celle du maïs dans les localités de Blakpa et Doufouli ».

Des actions sociales de l’Association sur le terrain

Faisant partie intégrante des moyens d’action de l’AFED, d’après Mme BIRREGAH, les activités sociales sont réalisées dans les domaines social et environnemental et ciblent les veuves ; les orphelins ; les personnes vulnérables et celles en situation d’handicaps. A cet effet, rappelle-t-elle, « l’année 2019 fut marquée par les 10 ans de l’association qui a marqué son existence à travers une caravane suivie d’une conférence animée par le Chef Traditionnelle de Nukafu, dans la ville de Sada ; des dons de vivres et non vivres aux veuves et à l’orphelinat « Maison de l’enfant des sœurs missionnaires de la miséricorde Divine » dans ladite localité ; le nettoyage et l’entretien du marché « le Togo » avec l’accompagnement de l’ANASAP ( Agence Nationale d’Assainissement et de Salubrité Publique) à Lomé ».

En 2020, malgré la pandémie de la Covid-19, Mme BIRREGAH et toute son équipe  n’étaient pas restées indifférentes par rapport aux mesures prises par le gouvernement et c’est en cela qu’elles ont eu à mobiliser les dons en nature avec l’appui de CDIH (Corps Diplomatique International Humanitaire) en vue de venir en aide à la population. Ainsi, une tournée de sensibilisation sur la Covid-19 et les mesures préventives suivi des dons en nature (vivres) et en kits pour la prévention de la Covid-19 (masques, savons liquides, gel hydro alcoolique) ont été menées dans les localités de Sada (Atakpamé) ; de Blitta-gare (Blitta) et au Centre Médico-Social (CMS) du quartier d’Adamavo à Lomé ; avec comme bénéficiaire les veuves et les femmes âgées. Par ailleurs, dans le mois de décembre de la même année, la tournée s’est poursuivie dans les localités de Tsévié, à l’orphelinat Saint Antoine de Padoue des sœurs notre Dame de Nazareth de Kovié et à Yokélé (Kpalimé) avec comme bénéficiaires les enfants démunis afin de les permettre de bien passer les fêtes de fin d’année.

Il est à souligner qu’en mars 2021, à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la femme, l’Association a reçu l’appui du Ministère de l’Action Sociale et de l’Alphabétisation. Cet appui est marqué par les dons composés de vivres (riz, tomates, huiles, sardines, spaghettis, biscuits), de matériels agricoles (bâches, sacs de chute, tricycle, batteuse, vanneuse, bassines) et de kits (masques, savon liquide, gel hydro alcoolique) pour la prévention du Covid-19. Toujours dans le même mois, l’association a organisée une conférence sur le thème du 08 mars : « Le leadership féminin, pour un futur égalitaire » à Blitta.

En Août 2021, toujours dans le cadre de ces activités, l’AFED a piloté le projet d’accompagnement pour la formation professionnelle de 11 jeunes filles-mères dans le canton de Yokélé à Kpalimé, dans la région des Plateaux, en partenariat avec le WAPHF (FOAGP). Parmi les bénéficiaires, 10 jeunes filles-mères sont mises en formation professionnelle et 01 a opté pour l’agriculture maraîchère.

Bilan d’activités à mi-parcours pour l’année 2022

Pour marquer ses 13 ans de vie, l’Association a organisé au cours de cette année 2022, une campagne de sensibilisation sur les grossesses précoces en milieu scolaire et les violences basées sur le genre dans plusieurs localités à l’intérieur du pays. Il s’agit de Siou, Niamtougou, Bassar, Sokodé, Blitta, Atakpamé.  Au cours de cette campagne de sensibilisation, plusieurs acteurs ont intervenu activement à savoir les préfets, les maires, les proviseurs, le député de la préfecture de Niamtougou, les sages-femmes ainsi qu’une participation massive des cibles c’est-à-dire les jeunes filles du collège et du lycée des localités parcourues. La campagne se poursuivra dans les localités de Kpalimé, Tsévié dans les jours à venir.

Des formations et l’entreprenariat

L’un des objectifs de l’AFED, c’est de contribuer à l’autonomisation des femmes. Et dans le souci d’atteindre cet objectif, les responsables de l’Association des séries de formation aux femmes vulnérables de Sada, Doufouli et de Lomé. Ainsi, durant les trois dernières années (2019-2021), l’association a permis à plus d’une centaine de femmes à acquérir des connaissances en matière d’hygiène et de l’assainissement ; en conservation de la tomate fraîche ; en préparation du gel hydro alcoolique ; du savon liquide, du savon de Marseille, du savon de douche communément appelé « si je savais ».

Culture bio, une priorité pour l’AFED

Selon la Présidente, les femmes de l’AFED ont fait la culture du soja BIO, du maïs, le haricot dans la région des plateaux, région centrale et maritime.

Pour preuve, « l'Association a eu à former plus de 500 femmes dans la fabrication du savon liquide, du savon de douche Si Je Savais (SJS), du savon de Marseille, du gel hydro alcoolique ».

Toujours selon Mme BIRREGAH, « ces femmes ont eu également à acquérir les connaissances sur les techniques de conservation de la tomate fraîche et également sur les principes de l’entrepreneuriat ; sur le respect des mesures barrières contre la covid-19 ; sur l’hygiène et l’assainissement ».

L'AFED joue un rôle capital dans le domaine de la sensibilisation sur tout l'entendue du territoire togolais.

Cependant, renseigne-t-elle, « l’Association rencontre certaines difficultés matérielles (moyens de transport, matériel didactique, terres cultivables) et financières (manque de sponsors) pour mener à bien ses moyens d’action envers la population togolaise ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314