Crime crapuleux à Gapé : Un corps sans vie brûlé, les pieds ligotés et les bras joints, repêché d’une citerne d’eau

lundi 28 mars 2022 608
Kossi (photo), le criminel, visage caché à côté de la voiture de la Police après son interpellation Kossi (photo), le criminel, visage caché à côté de la voiture de la Police après son interpellation

Scène surréaliste à Djatikpo, village situé à Gapé, dans la préfecture de Zio. Pour avoir soupçonné A. Kokou François d’entretenir des relations intimes avec son ex-femme, Kossi a provoqué ce dernier et lui a assené des coups de matraque qui ont entraîné sa mort. « Il a ensuite brûlé les habits de sa victime et ligoté son corps. Enfin, il l’a transporté et l’a jeté dans une citerne d’eau d’un moulin à Djatikpo », selon les informations données par la Police nationale qui a réussi à interpeler le criminel en fuite.

En effet, le 09 février 2022, le corps sans vie du nommé A. Kokou François a été découvert, brûlé et ligoté les pieds et bras joints, repêché d’une citerne d’eau à Gapé (P/Zio) dans le village de Djatikpo.

Après le constat fait, la Police nationale a immédiatement ouvert une enquête. Ce qui a permis de savoir que le principal suspect de ce crime, le nommé Kossi, a réussi à prendre la fuite en direction de la Côte d’Ivoire en passant par le Ghana. Mais grâce à la collaboration avec les services de police du Ghana, informe-t-on, le criminel a été interpellé et renvoyé au Togo.

Dans son audition, a révélé la Police, « il a reconnu avoir donné la mort au nommé A. Kokou François qu’il soupçonnait d’entretenir des relations intimes avec son ex-femme ». Devant la Police, il a expliqué qu’ayant aperçu sa victime se rendre chez son ex-femme dans la nuit du 06 février 2022, il est allé s’apprêter, est revenu le croiser sur son chemin de retour. C’est en ce moment qu’il l’a alors provoqué et lui a assené des coups de matraque qui ont entraîné sa mort. « Il a ensuite brûlé les habits de sa victime et ligoté son corps. Enfin, il l’a transporté et l’a jeté dans une citerne d’eau d’un moulin à Djatikpo », a précisé la Police nationale. Des témoignages recueillis dans le village par la Police, le sieur Kossi est présenté comme « un individu violent » et « agressif ».

Par ailleurs, la Police a rassuré qu’il sera présenté au Parquet pour répondre de ses actes.

A l’occasion, elle a rappelé « que nul n’a le droit de se faire justice ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314