Urgent : « Des Togolais pris en otage au Burkina Faso », selon le MMLK

dimanche 4 juillet 2021 1421
Pasteur Edoh KOMI (photo), le Président du MMLK et Adjoint au Maire de la Commune Golfe 2 Pasteur Edoh KOMI (photo), le Président du MMLK et Adjoint au Maire de la Commune Golfe 2

« SOS Gouvernement togolais, sauver nous ». C’est en résumé le contenu du message d’une vidéo remise par une Togolaise au Président du MMLK, Pasteur Edoh KOMI. Le fils de cette dernière et la fille de sa sœur et d’autres compatriotes sont enfermés « dans un camp de fortune au Burkina Faso par des individus mal intentionnés et avides de gain facile », selon le Président du MMLK. Le Burkinabè LASSINA WATTARA pointé du doigt comme étant le cerveau du réseau.

Dans un communiqué rendu public et dont copie est parvenu à notre rédaction, le Mouvement Martin Luther King (MMLK), la Voix des sans Voix dit s'inquiéter du sort des Togolais « pris en otage au Burkina Faso » et a lancé un appel de secours au gouvernement.

Sollicités pour des prétendus et fictifs emplois au Burkina Faso qui, malheureusement, ne sont finalement que de véritable château construit en Espagne, des Togolais se sont plutôt retrouvés en mésaventures.

Informé de l’aventure mystérieuse de ces compatriotes, Pasteur Edoh KOMI s’est engagé à « tirer la situation au clair pour ne pas servir de Fake News à l’opinion ». C’est ainsi que le 1er juillet 2021, il a rencontré « une dame dont son fils et la fille de sa sœur sont détenus dans ce camp mobile qui est tantôt à Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Tenkokorogo ».

« Cette dame inconsolable, a remis une vidéo dans laquelle des jeunes Togolais apparaissent déprimés, fatigués et ahuris qui n'ont ultime espoir que le secours du gouvernement Togolais, ce qu'on pouvait lire dans leur message « SOS GOUVERNEMENT TOGOLAIS, SAUVER NOUS » », a souligné l’Adjoint au Maire de la Commune Golfe 2.

Dans la vidéo, a-t-il précisé, les victimes dénoncent la « supercherie » et la « complicité » d'autres Togolais, qui étant sur place au Burkina, les avaient convaincus à aller y travailler avec eux alors que tout est faux. Une fois sur place, a poursuivi le communiqué, « ils se rendus compte qu'ils sont victimes de traite de personnes et de l'exploitation et que l'emploi qui leur est promis n'est que du vent et de l'illusion ».

Dans la vidéo en question, d’après le MMLK, les victimes accusent leurs compatriotes d’être donc « la source » de leurs malheurs.

S’agissant de leurs conditions de vie, a déploré Edoh KOMI, « elles laissent à désirer et les exposent sans doute à la faim, à la malnutrition et à la précarité ». Le comble, « les jeunes filles quant à elles, sont exploitées sexuellement et livrées à la prostitution et au proxénétisme ».

Dans le camp où les Togolais vivent déjà l’enfer, les ravisseurs leur exigent un certain montant d'argent qui leur garantirait un voyage en occident, « ce qui au fait n'est qu'un moyen pour les raquetter », à en croire notre source. « Les plus courageux, férus et passionnés qui croient toujours au voyage européen, bousculent leurs parents, proches ou amis vivant au Togo ou ailleurs à leur envoyer de l'argent, pensent-ils, poursuivre leur aventure vers l'Eldorado. Alors qu'en fait, ils sont enfermés dans un camp dont les localités ne sont pas identifiées avec précision », a affirmé le Président du MMLK.

Face à cette situation, le Mouvement a alerté que, « l'heure est grave et la vie de nos compatriotes est en danger ».

Toujours selon l’adjoint au Maire, les vidéos à sa possession « illustrent l'altération et la gravité de cette situation ». Son souhait, est qu’ « il faut rompre la chaîne et démasquer ce réseau d'illusionnistes et de véreux recruteurs vers la destination de Burkina Faso pour éviter que d'autres compatriotes n'en soient victimes ».

Par ailleurs, le Mouvement Martin Luther King a appelé le gouvernement à « une procédure en urgence pour sauver la vie à nos compatriotes ».

Ayi.A


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314