Togo/ « A l’école du Palais », les Togolais ont trouvé satisfaction

mardi 10 avril 2018 1185

Le vendredi 6 Avril dernier, les Togolais se sont rendus à la grande soirée spectacle « A l’école du Palais » à l’Institut Français du Togo à Lomé. Ce spectacle qui va jouer sa partition dans le processus de réconciliation en cours au Togo, se situe dans le cadre de la restitution des travaux du projet l’Art Pour la Réconciliation Nationale (ARTPRENA) financé par l’Union Européenne (UE). Le projet ARTPRENA piloté par l’association Heinrich Klose a mis sur scène un groupe de Togolais composé des artistes, des slameurs, des humoristes, des comédiens,…a exhorté les Togolais, au-delà de tout, à se réconcilier.

Les artistes, les slameurs, les humoristes, les comédiens et autres, engagés dans le processus de la réconciliation au Togo, ont joué leur part le vendredi 06 Avril 2018, au cours de la grande soirée spectacle « A l’école du Palais », à l’Institut Français du Togo à Lomé.

Ils étaient sur scène ensemble pour amener les Togolais « A l’école du Palais », où ils ont raconté l’histoire d’un royaume qui, après avoir vécu sous le poids d’un conflit « sans tête ni queue, décida de faire la paix ».

Dans ce royaume, la reine  Alougba Podogan II convoqua tous les clans de son royaume et les différents chefs de clan prirent la parole, question d’apporter leurs approches de solutions, « histoire d’aboutir à cette paix et à la réconciliation nationale ».

« C’est vrai que ça n’a pas été facile pour nous, c’est un grand défi que nous avons voulu relever à travers l’usage des arts pour permettre aux acteurs d’aller à l’école de la réconciliation. Il y a des slameurs, des conteurs, des artistes, des humoristes, des artistes danseurs, des comédiens sur la même scène. Arriver à théâtraliser tous ces arts, sur une même scène, ce n’est pas facile », a laissé entendre Mario Attidokpo, Directeur artistique de la création « A l’école du Palais ».

Selon M. Atidokpo, les acteurs ont décidé de raconter des histoires qui les touchent, « de ne plus raconter des histoires pour les raconter, de ne plus aller à l’école de l’art pour l’art qui tue l’art ».

De son côté, Jean Luc Gbati Sonhaye, le Chef du projet ARTPRENA, se dit satisfait de la soirée par rapport à la réaction des spectateurs à la présentation de « A l’école du Palais ». « Une satisfaction, vraiment en même temps une excitation. Une satisfaction parce que le public a adoré. Le spectacle était bon, excellent. Vraiment, on ne pourrait pas s’attendre à mieux que ça », a-t-il exprimé.

Le chef du projet a exhorté les acteurs politiques à s’inspirer des messages que véhiculent les artistes, les professionnels de la communication et des médias que « tout est encore possible et que rien n’est perdu sur la terre de nos aïeux. Il suffit seulement que chacun y mette du sien. Un petit sacrifice, une petite goutte d’eau dans le vin pour que chacun puisse s’asseoir et discuter ; poser les vrais problèmes et y trouver les meilleures solutions ».

Par ailleurs, le spectacle du vendredi dernier, n’est que le spectacle inaugural de la phase des restitutions qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national à traverse les chefs-lieux des régions.

Ainsi, après la phase de Lomé, l’équipe du projet ARTPRENA sera à Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong pour le même exercice de restitutions des travaux.

Marius Junior


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314