La HAAC suspend le journal « L’Indépendant Express » de Carlos KETOHOU et saisit la justice aux fins de retrait de son récépissé

lundi 4 janvier 2021 1795

Dans sa décision N°001/HAAC/21/P du lundi 04 janvier 2021, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a saisi le Président du Tribunal de Première Instance de Lomé aux fins de retrait de récépissé de déclaration de parution de l’hebdomadaire L’Indépendant Express dont le Directeur de Publication est Carlos KETOHOU. L’Institution a décidé aussi de la suspension de l’hebdomadaire L’Indépendant Express sous toutes ses formes (papier et en ligne), à compter de ce lundi 04 janvier 2021, en attendant la décision du Tribunal.

Dans sa parution N°545 du mardi 29 décembre 2020, l’hebdomadaire L’Indépendant Express de Carlos KETOHOU à la Une de son journal un article intitulé « Scoop de fin d’année : femmes ministres interpellées pour vol de cuillères dorées ».

Cette publication a valu au confrère Carlos KETOHOU, une convocation du SCRIC et son interpellation dans la nuit du mardi 29 décembre 2020 par les forces de l’ordre alors qu’il devrait répondre à la convocation du SCRIC le mercredi 30 décembre. Placé en garde à vue dans un premier temps à Antigang à Djidjolé, il sera transféré le lendemain au SCRIC avant de recouvrir sa liberté le samedi 2 janvier 2021 après être présenté au Procureur de la République le même jour.

Selon la HAAC, dans le rapport de son service de monitoring en date du 31 décembre 2020, il est relevé que cet « article constitue des violations graves des règles de déontologie et d’éthique de la profession de journalisme ».

Sur invitation de la HAAC, Carlos KETOHOU, accompagné d’Isidore AKOLLOR, Président du Patronat de Presse Togolaise (PPT) et de Richard AZIAGUE, Rédacteur en Chef du journal L’Indépendant Express, s’est présenté ce lundi 4 janvier 2021, devant les membres de l’Institution pour échanger sur le contenu de l’article en question.

Toujours selon la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, au cours de l’audition, le Directeur de Publication « n’a pu apporter aucune preuve des affirmations contenues dans cet article, notamment la date et le lieu précis du déroulement des faits évoqués ».

Pour l’Institution, en publiant cet article, « dont la véracité n’est pas établie et qui comporte des affirmations gratitudes et diffamatoires » cela porte « gravement atteinte à l’honneur, à la dignité et à la considération des membres du gouvernement de même qu’aux fonctions dont ils assurent la charge ».

Pour la HAAC, le journal n’a pas respecté « les règles professionnelles » ; ce faisant, il a violé l’article premier du Code de déontologie des journalistes au Togo, et « tombe sous le coup des articles 159 et 160 du Code de la presse et de la Communication et l’article 63 de la loi organique relative à la HAAC ».

Par conséquent, et en application du dernier alinéa de l’article 65 de la loi organique N°2018-029 portant modification de la loi organique N° 2004-021 du décembre 2014 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, notamment l’extrême gravité des violations évoquées ; la HAAC, après en avoir délibéré en sa séance plénière extraordinaire du lundi 4 janvier 2021, a pris d’importantes décisions.

Il s’agit de la saisine du Président du Tribunal de Première Instance de Lomé aux fins de retrait de récépissé de déclaration de parution de l’hebdomadaire L’Indépendant Express ; de la suspension de l’hebdomadaire L’Indépendant Express sous toutes ses formes (papier et en ligne), à compter de ce lundi 04 janvier 2021, en attendant la décision du Tribunal.

Marius.J


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314