La bonne nouvelle est tombée mercredi 3 novembre en début d'après-midi. 364 détenus ont recouvré leur liberté après avoir purgé la moitié de leur peine, a-t-on appris des sources dignes de foi.