Depuis l’adoption par le gouvernement togolais des 22 engagements en 2004 et la conclusion de l’Accord Politique Global en 2006, la justice est considérée comme un vecteur de la consolidation de l’Etat de droit. Dans le cadre de l’axe 4 de la SCAPE (renforcement de la gouvernance), les autorités togolaises se sont engagées dans la préparation d’un nouveau document de politique sectorielle. Sous l’impulsion du garde des sceaux, ministre de la justice, la politique nationale de la justice et son plan d’action sont adoptés. Plusieurs actions sont menées par le gouvernement dans le cadre de la modernisation de la justice.

Le débat sur le Franc CFA va bientôt conduire les anti et pro CFA sur le terrain judiciaire. Au cours d’une rencontre avec la presse le mardi 19 février 2019 à Lomé pour se prononcer sur le débat sur le franc CFA, le Directeur général de la BCEAO Togo, Kossi Ténou a attaqué vertement le Professeur Kako Nubukpo, qu’il a qualifié de « mauvaise foi ». Suite à cette sortie médiatique de M. Ténou, le Prof Nubukpo revient à la charge en demandant un débat contradictoire en direct sur le FCFA entre les deux (05) acteurs et est allé loin en comptant assigner son ancien collègue en justice pour des propos diffamatoires en son encontre.

Se recourir aux services de la justice au Togo, c’est de la mer à boire pour les citoyennes et les citoyens qui faute des moyens ou par ignorance, souvent dans des situations où ils sont dans leurs droits ou ils ont raison, se résignent, et deviennent des victimes innocentes. Pour corriger cette tare dans la société, une association se donne pour mission de « faire de l’accès à la justice, une réalité » pour tous les citoyens au Togo. Il s’agit de l’Association Justice Accessible-Togo (AJA-Togo) qui contribue à l’épanouissement familial et social pour un développement inclusif.

Page 3 sur 3