Ils sont une soixantaine d’adolescents et jeunes, filles comme garçons venus de quatre(4) régions du Togo (Kara, Centrale, Plateaux et Maritime) à prendre part à la 22e édition du camp unité organisé par la Fondation Unité en collaboration avec YMCA-Togo. Démarré le 29 Juillet dernier à CAFAP-Bagbé, ce camp a pris fin ce dimanche 7 août 2022 sur une note de satisfaction des parties prenantes.  

Nul n’est censé ignorer la loi, dit-on souvent. Mais le constat est tout autre au sein de notre société. Beaucoup de justiciables, pire encore les adolescents et jeunes, tombent sous le coût de la loi du fait de leur méconnaissance ou mépris des règles de droit qui fondent notre vie en société. Partir de ce constat, la branche locale « Wsidom » de l’Union Chrétienne des Jeunes Gens/Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA-TOGO), veut faire de cette question, le leitmotiv de son engagement social au service de sa communauté. C’est dans ce sens qu’elle a initié du 7 au 18 décembre dernier, une série d’activités de sensibilisation des pairs dans les établissements scolaires et centres d’apprentissage et de formation professionnelle de la commune du Golfe 1 sur le thème « les infractions et les peines encourues ».

Partir de rien, sans grands diplômes académiques, ni de talents en tant que tels et réussir socialement et professionnellement, gravir des échelons pour arriver au sommet, c’est possible. Tout dépend de qui vous êtes, de votre volonté, de votre courage, de votre détermination et de votre capacité à surpasser les choses pour avancer dans la vie. Et tout ceci doit partir d’une vision claire, d’un objectif bien défini. Ces mots, résument le « succès history » d’un homme qui parti de nul part, est devenu aujourd’hui Secrétaire Général de l’Alliance mondiale des YMCAs : il s’agit du Togolais Carlos SANVEE.

Le Togo a-t-il la possibilité de prévenir la délinquance juvénile entrainant l'entrée des jeunes en conflit avec la loi? L’État a-t-il des raisons pour ne pas s’occuper convenablement des détenus? L’État a-t-il la possibilité d'améliorer les conditions de vie des détenus? Ou encore que faudrait-il faire pour améliorer les chances de réinsertion des détenus togolais? Autant de questions qui ont amené l'UCJG/YMCA-TOGO, dans le cadre de son travail en milieu carcéral au Togo, a réalisé un film documentaire sur la situation des jeunes en conflits avec la loi, à risque ou en situation de rue. Le film a fait objet de discussion le vendredi 19 Mars 2021 à Lomé entre les acteurs de la société civile et les acteurs étatiques.

Plus qu'un projet, c’est engagement pour l'Union Chrétienne des Jeunes Gens/Young Men's Christian Association (UCJG/YMCA-Togo) d'accompagner et renforcer la capacité des jeunes pour faire d'eux, des citoyens épanouis et financièrement autonome. C’est en cela, qu'elle a lancé ce mercredi 09 décembre 2020 à Lomé, un nouveau incubateur entrepreneuriale dédié à la jeunesse togolaise dénommé « Agora ».

Dans le but de faciliter l’accès à la justice pour les jeunes en conflit avec la loi (qui sont en prison) et d''assurer la protection et la réhabilitation des jeunes à risque d’être en conflit avec la loi (qui sont dans la rue), l’Union Chrétienne des Jeunes Gens/Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA-Togo) dans le cadre de son projet S2C (Accès à la Justice et à la Réhabilitation des Jeunes Vulnérables au Togo), identifie et prend en charge l’éducation socio-professionnelle de ces jeunes pour leur réinsertion sociale. C’est dans la droite ligne de cet accompagnement que les premiers responsables de ladite association ont procédé ce jeudi 26 novembre 2020 à Lomé, à la remise des kits d’installation à une vingtaine de jeunes à risque en fin d’apprentissage.

Page 1 sur 2