Chaque 3ème lundi du mois de janvier, est célébré Martin Luther King Day (MLKD), aux Etats-Unis, dans les chancelleries américaines à l’étranger, marquant la date anniversaire de la naissance de Martin Luther King Jr. Le Martin Luther King Day qui est férié aux USA est la date anniversaire du Pasteur Noir américain et Défenseur des droits civiques. Au Togo, depuis plusieurs années déjà, le Mouvement Martin Luther King (MMLK), la voix des sans voix du Pasteur Edoh Komi célèvre l’évènement. Cette année encore, le 1er Adjoint au Maire de la Commune Golfe 2 n’a pas dérobé à la règle. Il a organisé une conférence-débat ce lundi 16 janvier 2023, autour de la vie et de l’héritage de Martin Luther King, avec des étudiants des Universités privées de la Commune Golfe 2 et des étudiants de l’Université de Lomé.

Cette journée a permis aux étudiants et autres participants de connaître ou encore revisiter la vie et l’héritage de Martin Luther King à travers la projection de film qui retrace le parcours du chantre de la non violence et surtout de son emblématique discours « I have a dream » prononcé le 28 août 1963, lors de la marche sur Washington pour le travail et la liberté, dans lequel il appelait à l'égalité des races et à la fin de la discrimination raciale.

« Aujourd’hui pour nous, c’est une manière de revisiter l’histoire et de voir la densité de Martin Luther King, son héritage. Nous avons bien voulu partager avec les étudiants des Universités privées de notre Commune. On s’est inspiré de Martin Luther King, par rapport à la force de sa lutte, la force d’aimer, la force de pouvoir rompre les chaînes d’adversité. Cette journée est pleine de sens pour nous qui portons avec notre mouvement le nom de Martin Luther King. Donc cette journée c’est à la fois historique, contextuelle mais aussi pour l’avenir parce que les inégalités sont toujours monnaies courantes un peu partout. Pour nous, c’est la suite normale de la lutte de Martin Luther King », a fait savoir le Président du MMLK, Pasteur Edoh Komi.

L’héritage de Martin Luther King

Selon Pasteur Edoh Komi, l’héritage de son mentor, « c’est d’abord la non-violence, la philosophie de la non-violence, la force de pouvoir pardonner ceux qui étaient hier ses bourreaux, ses ennemis et le faite de vouloir une société où il y a l’égalité pour tous les êtres humains ».

Le choix porté sur les étudiants pour célébrer MLKD

En portant le choix sur les étudiants pour célébrer cette journée, pour le Président du MMLK, c’est faire de la sorte que ces derniers puissent avoir la vision, « la vision pour le pays, la vision pour l’humanité, la vision pour pouvoir servir l’autre ». « L’homme est le gardien de l’autre, c’est-à-dire l’homme au service de l’autre, et c’est ça la foi de Martin Luther King. Dès que nous avons ce sentiment, dès que nous avons ce principe acquis, on aurait fait œuvre utile à l’humanité », a fait savoir Edoh Komi.

Concours Martin Luther King

Le MMLK organise un concours Martin Luther King doté de prix dont les finalistes seront connus et primés le 28 Août prochain pour marquer les 60 ans de l’emblématique discours « I have a dream » du Pasteur Noir Américain. Il y aura trois (03) prix. La première catégorie qui est le premier prix concerne les étudiants, la seconde catégorie qui est le second prix concerne les lycéens et la troisième catégorie qui est le troisième prix concerne les collégiens.

MLKD célébré par anticipation dans le Bas-Mono

En prélude à la célébration de Martin Luther King Day ce lundi 16 janvier 2023, une délégation du MMLK s’est rendue le dimanche 15 janvier à Afagnan, dans la préfecture du Bas-Mono. Il était question pour Edoh Komi et sa suite, d’entretenir la population sur Martin Luther King, sa vie, son histoire, son héritage. Faisant d’une pierre deux coups, ils ont profité de l’occasion pour installer un bureau local de leur Mouvement.

A propos de Martin Luther King et MLKD

Célébrée chaque année le troisième lundi de janvier, près de l'anniversaire de naissance de Martin Luther King Jr. le 15 janvier, la journée a été instituée pour la première fois en 1986. Elle est consacrée à honorer les contributions de Martin Luther King Jr à la lutte pour les droits civiques et son engagement pour l'égalité des races et la justice sociale.

C'est également un jour pour les Américains de réfléchir sur la lutte continue pour les droits civiques et de s'engager à travailler pour une société plus juste et équitable.

« I have a dream »

Martin Luther King Jr. était un leader de la communauté afro-américaine et un militant des droits civiques aux États-Unis pendant les années 1950 et 1960. Il est surtout connu pour sa campagne non-violente pour les droits des Afro-Américains, notamment pour son rôle clé dans la lutte pour l'égalité des droits et la fin de la ségrégation raciale. Il a également été un défenseur de la paix et de la justice sociale. Il a prononcé devant le Lincoln Mémorial, son fameux discours « I Have a Dream » en 1963, lors de la marche sur Washington pour le travail et la liberté, dans lequel il appelait à l'égalité des races et à la fin de la discrimination raciale. Martin Luther King Jr. a été assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, dans le Tennessee. En raison de ses contributions à la société américaine, il a été déclaré martyr et c’est ainsi que sa journée est devenue un jour férié national aux États-Unis.

Pour rappel, il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1964.

Réunis en Assemblée générale statutaire et élective le mercredi 28 décembre 2022 à Lomé, les membres du Mouvement Martin Luther King (MMLK), la Voix des Sans Voix venus de toutes les régions du Togo, ont reconduit Pasteur Edoh Komi, à la tête de l’organisation de la société civile pour les cinq (5) prochaines années.

Des boissons énergisantes et gazeuses inondent le marché togolais depuis quelques années.  Si leurs fournisseurs et autres commerçants ventent leurs vertus et autres bienfaits, le Mouvement Martin Luther King, la Voix des sans Voix du Pasteur Edoh Komi de son côté redoute de leur qualité. Mieux encore, l’adjoint au Maire de la Commune Golfe 2 dans un communiqué en date du 14 septembre 2022, a appelé à un « contrôle rigoureux de ces produits sur le marché ». En intégralité, le communiqué du MMLK,…

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 1er septembre 2022, le Mouvement Martin Luther King, la voix des sans voix a plaidé pour la libération des enseignants et élèves qui croupissent dans les prisons civiles du Togo depuis quelques mois déjà. En intégralité, le communiqué du MMLK du Pasteur Edoh Komi,…

S’il y a des phénomènes qui menacent la paix et la cohésion sociales au Togo, c’est bien les litiges fonciers ou encore les accaparements des terres. Malgré des décisions judiciaires pour trancher ces affaires, certaines personnes préfèrent user de la force brute pour aller brimer souvent les vrais propriétaires terriens. Dans les coins et recoins du Togo, c’est l’amertume et la désolation. Des cœurs brisés. Actuellement dans certaines localités du pays, la paix et la cohésion sociales est menacée. Pire encore, craignant pour leur vie, il y a des propriétaires terriens qui qui ont fui leurs maisons pour devenir des refugiés forcés. De Datcha dans l’Ogou, à Zafi Kpessime dans le Yoto en passant par Zozokondi dans l’Agou, Dalavé dans le Zio et Tchékpo Dédékpoé toujours dans le Zio, la situation est préoccupante par rapport au phénomène de l’accaparement des terres. Devant la presse le vendredi 1er juillet 2022 à Lomé, les collectivités venues de ces différentes localités ont fait des témoignages émouvants et pitoyables.

Les autorités togolaises veulent faire respecter le principe selon lequel « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres », par les lieux de cultes dont les nuisances sonores perturbent allègrement et quotidiennement la tranquillité et la quiétude des voisins et d’autres paisibles citoyens. Outre les nuisances sonores, les lieux de cultes s’implantent d’une manière anarchique dans le pays. Constats faits, le ministère en charge de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement des territoires veulent faire le ménage en limitant le seuil des décibels à 55 des nuisances sonores générées par les lieux de cultes et d’interdire l’implantation de lieux de culte qui se fait d’une manière anarchique dans le pays. Suite à cette sortie du Ministère, des leaders religieux de la Commune Golfe 2 se sont retrouvés le samedi 18 juin 2022 à Lomé, pour  plancher sur les questions, histoire de voir quelle attitude adopter vis-à-vis du voisinage, là où est implanté le lieu de culte.

Page 1 sur 2