Le Colonel Bitala Madjoulba, chef corps du Premier Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) des Forces Armées togolaises a été retrouvé sans vie dans le sang, dans son bureau dans la nuit du 03 au 04 mai 2020. Pour faire la lumière sur ce crime, une information judiciaire a été ouverte le 10 juin 2020 au cabinet du Doyen des juges d’instruction du Tribunal de Première Instance de Lomé des chefs d’assassinat et de complicité. C’est dans le cadre de l’information judiciaire ouverte qu’il a été procédée le 09 novembre 2020, à une reconstitution des faits pour la « manifestation de la vérité », selon un communiqué rendu public par le Procureur de la République Près le TPI de Lomé. « Il en résulte que les faits incriminés s’inscrivent dans un concert criminel complexe dont il conviendra d’identifier la chaîne des complicités et le mobile », a-t-il souligné.