Pour la 5ème fois dans son histoire après son accession à l’indépendance, le Togo est en train de réaliser le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5). Prévu du 23 octobre au 12 novembre 2022, ce recensement permettra de disposer des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas nationaux tels que la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et les agendas internationaux notamment les ODD, l’agenda 2063 de l’Union africaine, etc.

Le Cinquième Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH-5) a démarré depuis le dimanche 23 octobre 2022 sur l'ensemble du territoire national, pour prendre fin au 12 novembre prochain. Dans le cadre de cette opération, qui recense-t-on et pourquoi ?

Depuis le dimanche 23 octobre 2022,  le Togo est en train de réaliser sur toute l’étendue du territoire national, le 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5) après son indépendance.  Contrairement à  d’autres recensements, le recensement Général de la Population et de l’Habitat qui se réalise tous les dix (10) ans est particulier. Puisque selon les informations, « les données recueillies par le RGPH-5 permettront de planifier un meilleur futur pour tous les Togolais ».

Dans un contexte de flambée généralisée des prix de produits nécessaires, le Togo a sorti l’artillerie lourde pour protéger sa population. Plusieurs outils sont mis sur la table afin de réduire et limiter les dégâts que peut engendrer cette inflation malvenue pour la population.

L’heure est à la contractualisation des hôpitaux au Togo, pays dans lequel les carences infrastructurelles sont en train de disparaître à une vitesse impressionnante. Le niveau d’accessibilité des soins de santé est davantage relevé, le coût des offres de soins est constamment diminué, les couches vulnérables sont de plus en plus prises en compte.

Garantir un mieux-être, Faure Gnassingbé en a fait une priorité. Des offensives ont été lancées pour relever les défis socioéconomiques. Pour de meilleurs résultats, le chef de l’Etat a jugé bon d’être à l’écoute des populations à travers une politique de proximité.

Page 1 sur 5