Trois (03) ans après les élections locales, le processus de décentralisation est toujours en cours d’expérimentation et d’autres échéances électorales sont en vue pour la suite de ce processus. Mais en attendant ces prochaines échéances électorales, le gouvernement veut asseoir une décentralisation réaliste dans le pays.  Pour ce faire, l’Assemblée nationale a adopté, le 30 juin 2022, à l’unanimité des députés présents, deux (2) projets de loi. Le premier projet de loi porte sur la décentralisation et les libertés locales, le deuxième est relatif aux attributions et fonctionnement du district autonome du grand Lomé.  C’était lors de la onzième séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2022  dont les travaux ont été dirigés par Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale en présence de Payadowa Boukpéssi, ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires.

Réunis pour la 4ème séance plénière de la 2ème Session ordinaire de l’année le mercredi 29 décembre 2021 au siège du parlement à Lomé, les députés de la sixième législature ont bouclé l’année par le vote de deux projets de loi. Il s’agit du projet de loi relatif aux marchés publics et celui relatif aux contrats de partenariat public-privé. Les travaux dirigés par Yawa Dzigbodi TSEGAN, la présidente de l’Assemblée nationale se sont déroulés en présence de Sani YAYA, Ministre de l’Economie et des Finances et son collègue Christian TRIMUA, en charge des Droits de l’Homme.