L’armée togolaise a repoussée une attaque terroriste dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 juin 2022 dans la corne du pays, dans le canton de Gnoaga et Gouloungoussi, frontière partagée par le Togo, Ghana et Burkina-Faso, selon la radio Télévision Motaog de Dapaong. Le confrère a affirmé que « des tirs ont duré plus de quatre heures avant que ces terroristes ne prennent la fuite » avant de venir donner quelques précisions sur cette incursion des terroristes dans la préfecture de Cinkassé.

L’attaque terroriste contre le poste avancé de Kpékpakandi, dans la préfecture de Kpendjal, au Nord Togo, dans la nuit du 10 au 11 mai 2022, vient d’être revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), un groupe djihadiste affilié à Al-Qaïda. Une information rendue publique par MENASTREAM, une structure spécialisée sur la sécurité et les conflits au Sahel et en Afrique du Nord.

Le Togo a rendu hommage le vendredi 20 mai 2022, à Dapaong, aux 8 soldats tués lors de l’attaque terroriste contre un poste avancé du dispositif de l’opération Koundjouaré à Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, aux environs de trois (03) heures.

Une « quinzaine d’assaillants » ont été tués par des militaires togolais, lors de l’attaque terroriste contre un poste avancé du dispositif de l’opération Koundjouaré à Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, aux environs de trois (03) heures. C’est ce qu’a affirmé le mercredi soir, le Ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général de Brigade, Damehame YARK.

Réunis ce mardi 17 mai 2022 à l’Assemblée nationale pour le compte de la huitième séance plénière de la première session ordinaire de l’année, les Députés, n’ont pas été indifférents à l’attaque terroriste contre les soldats togolais, au Nord du Togo, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, aux environs de 3h. Au début des travaux, ils ont observé une minute de silence en mémoire des Forces de défense et de sécurité morts dans l’attaque terroriste de Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal.

Un poste avancé du dispositif de l’opération Koundjouaré à Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal a fait objet « d’une violente attaque terroriste menée par un groupe d’individus lourdement armés non encore identifiés », dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, aux environs de 3h. Cette attaque « barbare » et « lâche » perpétrée dans la région des Savanes, a fait malheureusement huit (08) morts et treize (13) blessés du côté des Forces de défense et de sécurité togolaises. Dans un communiqué en date de ce samedi 13 mai 2022, le Parti démocratique panafricain (PDP), a condamné avec « fermeté cet acte ignominieux, abject et barbare qui ne restera pas impuni et réitère toute sa confiance à la résilience » du pays. A l’occasion, le PDP a tenu à rappeler à la communauté nationale qu’en pareilles circonstances, seules « nos valeurs communes et la convergence de nos efforts constituent un rempart contre les manœuvres malveillantes des groupes anarchistes qui ne cherchent qu’à anéantir notre  patrimoine commun et à semer en nous des incertitudes les plus vives ». Le parti dirigé par Innocent Uleija KAGBARA a invité l’ensemble de  la communauté nationale à poursuivre la « collaboration » avec les forces de l’ordre et de défense. En intégralité, le communiqué du PDP relatif à l’attaque terroriste dans le Kpendjal,…

Page 1 sur 2