La dernière augmentation des prix à la pompe, imposée par la hausse du coût du baril à l’international passe pour une aubaine pour certains acteurs politiques et de la société civile opportunistes, spécialisés dans les récupérations.

Le meeting prévu par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) sur le samedi 16 juillet 2022 à Lomé n’aura finalement pas lieu. Par courrier en date du 12 juillet 2022 adressé aux organisateurs, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi a interdit la manifestation pour des raisons sécuritaires.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a tenu une conférence de presse ce jeudi 23 juin 2022 à Lomé pour faire part du report de leur meeting prévu sur le 25 juin 2022 et donner les raisons du décalage de cette date.

Prévue sur le samedi 25 juin 2022 à Bè-Kodjindji à Lomé, la manifestation de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) n’aura finalement pas lieu. Elle est interdite par le Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Général de Brigade Damehame YARK pour raison de sécurité.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) est préoccupée par l’actualité socio-politique du Togo et les préoccupations quotidiennes des Togolais notamment le phénomène de la vie chère et autres. S’agissant justement de l’actualité politique, face à la presse le vendredi 03 juin 2022, la Dynamique s’est prononcée sur la Charte des partis politiques adoptée par l’Assemblée nationale, il y a de cela, quelques semaines. Dans la foulée, elle a annoncée une manifestation pour le 25 juin prochain à Bè-Kodjindji.

Par l’arrêt N° ECW/CCJ/JUD/11/22 du 24 mars 2022 de la Cour de justice de la Communauté de la CEDEAO, a condamné l’Etat togolais selon les responsables de la DMK, dans l’affaire qui l’oppose à Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, relative à l’élection présidentielle du 22 février 2020. Une affaire liée à la revendication « de la victoire du peuple togolais » en faveur du candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), M. Kodjo. Face à la presse le mercredi 06 avril 2022 à Lomé, les responsables de ce regroupement des partis politiques ont expliqué les raisons et les conséquences qui doivent découler de cette décision de la Cour de justice de la CEDEAO en faveur de leur candidat.

Page 1 sur 3