Au mois d’avril de cette année, sont apparus des articles sur une affaire suspicieuse liée avec une certaine agence nommée « L’agence de smm et de développement en Afrique ». Selon les médias, cette agence embauchait des africains pour faire de la propagande d’Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux, à savoir Facebook, Instagram et Twitter. Les premières offres d’emploi sont apparues au mois de décembre 2021, 6 mois avant les élections présidentielles qui se sont déroulées en avril 2022.