Au mois d’avril de cette année, sont apparus des articles sur une affaire suspicieuse liée avec une certaine agence nommée « L’agence de smm et de développement en Afrique ». Selon les médias, cette agence embauchait des africains pour faire de la propagande d’Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux, à savoir Facebook, Instagram et Twitter. Les premières offres d’emploi sont apparues au mois de décembre 2021, 6 mois avant les élections présidentielles qui se sont déroulées en avril 2022.

Le Président de la République Faure Essozimna GNASSINGBE a pris part ce mardi 18 mai 2021 à Paris en France, au Sommet sur le financement des économies africaines. Ce Sommet, une initiative du Président français Emmanuel MACRON a été saluée par  Faure GNASSINGBE, à quelques heures de l’ouverture des travaux.

Le Chef de l’Etat togolais, Faure GNASSINGBE a effectué une visite d’amitié et de travail de trois jours à Paris, à l’invitation de son homologue français, Emmanuel MACRON qui a eu un entretien avec son hôte le vendredi 09 avril 2021, à l’Elysée. Le tête-à-tête entre les deux Chefs d’Etat à l’Elysée suivi d’un déjeuner a été l’occasion pour eux d’aborder des questions « de coopération bilatérale, de développement, la sécurité et le climat ».

En visite officielle de travail et d’amitié depuis le mercredi 07 avril 2021, à Paris, le Chef de l’Etat togolais Faure GNASSINGE et son homologue français Emmanuel MACRON qui l’a invité, ont eu de «fructueux échanges » ce vendredi 09 avril 2021, suivis d’un déjeuner.

A l’invitation de son homologue français Emmanuel MACRON, le Chef de l’Etat togolais, Faure GNASSINGBE a entamé à partir de ce mercredi 7 avril 2021, une visite de travail et d’amitié, à Paris, en France. Selon un communiqué de la Présidence de la République togolaise en date de ce même jour, le séjour du Faure GNASSINGBE sur le territoire français comporte pour l’essentiel deux volets, « la diplomatie » et surtout « l’économie ».

Une lettre de félicitation à Faure GNASSINGBE pour sa réélection à la Magistrature Suprême du Togo lors de l’élection présidentielle du 22 février 2020 par le Président français Emmanuel MACRON, lettre en date du 25 mars 2020 dans laquelle il a dressé tous « ses vœux de succès » à son homologue togolais anime les débats depuis plusieurs mois au Togo et au sein de la diaspora togolaise acquise à la cause de l’opposition. Au niveau des responsables, membres, militants, et sympathisants de la Dynamique Monseigneur KPODZRO (DMK) du candidat malheureux Gabriel Messan Agbéyomé KODJO au scrutin présidentiel, ils remettent en doute, l’authenticité de cette lettre surtout la signature du Président français apposée sur le courrier.

Page 1 sur 2