Si l’entrepreneuriat sourit aujourd’hui aux jeunes togolais, c’est parce que les dirigeants leur sourient aussi avec des mesures socioéconomiques laissées sur leur chemin. Un nombre incalculable de mécanismes ont été mis en place, chacun avec sa particularité et le corps de métier concerné. Ensemble, ils renforcent les capacités d’une jeunesse talentueuse prête à saisir les opportunités qui sont offertes.

Arrivé en France en 2002 pour faire un stage en agriculture biologique, le jeune Togolais Pierre Alanda est devenu aujourd’hui un véritable agriculteur biologique « dans ce petit village de La Sagne », près de Briançonnet où il vit. Le Franco-Togolais qui cultive des légumes et fruits. Il a plus de trente variétés : tomate, salade, haricot vert, petit pois, carotte, betterave, persil etc.… et aussi quelques produits du Togo comme gboma, adémè… « Il m’arrive de faire régulièrement des repas du Togo pour les habitants de mon village « Akumé et Gbomadessi »,  a témoigné M. Alanda. Mais en dehors de l’agriculture, le natif de Kpalimé, dans la région des Plateaux, a d’autres passions et compétences.  Et l’une de ses passions, c’est de chanter son quotidien. « Et moi ma passion, c’est de chanter mon quotidien ». Celui qui a commencé à chanter depuis « tout petit » est déjà auteur d’un album intitulé « Kokoriako ». Une fois au Togo, l’agriculteur chanteur veux aller dans les écoles pour partager ses expériences « de paysan bio » et « chanteur ». L’autre rêve de Pierre Alanda, c’est de faire un duo avec « Dada Afia Mala » et il espère vivement jouer son spectacle dans l’un de ses orphelinats. En intégralité, l’interview de l’agriculteur bio et chanteur, le Franco-Togolais Pierre Alanda,…

La revue de portefeuille des projets financés par la Coopération financière allemande (KFW) en cours au Togo a eu lieu le jeudi 10 mars 2022, sous forme virtuelle. Une rencontre présidée par Ablamba Ahoéfavi JOHNSON, Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République en présence de la Directrice du bureau de la KFW, Madame Sonja WASSERMANN.

 Le Ministère du Développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et Ecobank Togo sont désormais liés pour la bonne cause des jeunes entrepreneurs togolais. Les deux entités ont signé vendredi 29 janvier 2021, à la Primature à Lomé, une convention de partenariat.

Le gouvernement s'est engagé à accompagner les jeunes entrepreneurs et porteurs de projets à créer des emplois et contribuer au développement de l'économie nationale. En témoigne les diverses initiatives mises en place en faveur des jeunes à savoir le quota des 25% des marchés publics réservés aux jeunes et femmes, les crédits du Fonds national de la finance inclusive (FNFI), les maisons des jeunes sur l’étendue du territoire.

Le gouvernement togolais est résolument engagé à développer les industries agroalimentaires dans le pays. En témoigne les projets des agropoles prévus sur l’ensemble du territoire national.

Page 1 sur 2