Présent à Lomé dans le cadre de la troisième réunion du Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali (GST-Mali) ouverte mardi 6 septembre, Lutundula Apala Pen’Apala Christophe, vice Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo (RDC), a été reçu le lundi 5 septembre 2022 par le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé.

Ce jeudi 25 novembre 2021, se tient en République démocratique du Congo (RDC), la première Conférence des Chefs d’Etat et du gouvernement pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles. Le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna GNASSINGBE, à l’invitation de son homologue congolais Félix TSHISEKEDI, Président en exercice de l’Union africaine (UA), participe aux travaux de cette rencontre de haut niveau qui mobiliser l’engagement des dirigeants africains en vue d’accélérer la prévention et l’éradication des violences contre les femmes et les filles à tous les niveaux sur le continent.

La République Démocratique du Congo (RDC) s’inspire-t-elle de l’alternance politique de la Russie ? La question mérite d’être posée. Depuis l’investiture du nouveau président, Félix Tshisékédi le  24 janvier 2019, le pays est toujours sans gouvernement et de surcroit, sans Premier Ministre. Aux dernières nouvelles, le Front Commun pour le Congo (FCC), un regroupement politique dont l’ancien président Joseph Kabila est l’Autorité Morale, multiplie les actions pour imposer ce dernier comme Premier Ministre du futur gouvernement qui va être formé. Ce qui renvoie la RDC dans le schéma de Vladmir Poutine et Dmitri Medvedev en Russie en 2008, où la Constitution lui interdisant de concourir pour un troisième mandat consécutif, il a soutenu la candidature de Dmitri Medvedev à la présidence. Une fois élu, ce dernier l’a nommé Premier Ministre de son gouvernement. Mais en 2012, candidat à l’élection présidentielle avec le soutien du Président Medvedev, Poutine l'a emporté au premier tour et a retrouvé la fonction de président de la Fédération de Russie pour un mandat allongé de deux ans en vertu d'un amendement adopté en 2008.

Les résultats provisoires de l'élection présidentielle du décembre 2018 en République Démocratique du Congo (RDC) donnent comme vainqueur, Félix Tsisekedi, le fils du feu Etienne Tsisekedi. Le nouveau président est élu avec 38,57% des voix, soit 7 051 013 de suffrages.