Diplomatie : les bases de la transition malienne sont posées à Lomé

dimanche 11 septembre 2022 87

Le Togo, terre de dialogues a encore accueilli le mardi 06 septembre 2022, la réunion du Groupe de Soutien à la Transition du Mali (GST-Mali). Cette rencontre a consisté à poser les bases de l'accompagnement des partenaires, des Nations Unies et de l'Union Africaine au Mali dans son processus de transition.

Troisième du genre, cette réunion marque ainsi une nouvelle ère dans ce processus de transition avec l'engagement personnel du chef de l'État togolais, son Excellence Faure Gnassingbé.

Selon le ministre des affaires étrangères du Togo, Prof Robert Dussey, pour le président du Togo Faure Gnassingbé, le Mali est un pays frère et donc son engagement est personnel pour aider le Mali est inconditionnel.

Le ministre a fait remarquer que le Togo a pendant longtemps œuvré pour la paix avec des dialogues et des accords surtout dans les moments de conflit en sierra Léone et celui de la Côte d'Ivoire, donc le Togo et Lomé, la capitale répond à sa vocation d'une plateforme neutre de paix et de dialogues de tous les rances et de discussions.

« C'est cette plateforme qui rentre dans la vision et la neutralité de la diplomatie togolaise que nous essayons de mettre en pratique avec les les orientations et les directives du président de la république du Togo », a rappelé Robert Dussey.

Il a également souligné que « ici, il ne s'agit même pas de prendre part pour quelqu'un parce que c'est un Etat qui lutte contre le terrorisme dont nous même sommes victimes ».

Le Prof. Robert Dussey s'est réjouis de la forte participation et surtout des résultats obtenus au cours de cette réunion. « Nous nous réjouissons qu'aujourd'hui les objectifs visés, nous les avons vu. Le ministre des affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop et ses collègues ont présenté l'évolution de l'agenda électoral au Mali et tout le monde est convaincu. Nous avons le témoignage du chef de la Munusma ici et tout le monde sait ici que au plûtard en mars 2024, il y aura l'élection présidentielle au Mali et c'est du concret », s'est-il réjoui.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères du Mali, Mr Abdoulaye Diop a rappelé aux partenaires que le retour à l'ordre constitutionnel est une priorité pour eux et leur président Assimi Goïta.

Ainsi, il fait savoir qu'ils ont besoin de leur accompagnement pour la réussite du processus de transition qui est en cours de préparation. « Le Mali souhaite l'accompagnement de la communauté internationale, le Mali souhaite travailler avec ses partenaires et avec la région. Le Mali veut contribuer aux efforts d'intégration du continent et à tous les efforts ou mécanismes de sécurité collective », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Mr Abdoulaye Diop a précisé que dans leur volonté de maintien de paix et de bonne relation avec leurs partenaires, « le Mali souhaite qu'ils puissent davantage comprendre et intégrer dans leur approches que le pays malien veut avoir une position de leadership pour les questions qui concernent son pays afin qu'il puissent travailler ensemble ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314