« Mécanisme Entente de Renseignement » : Les Ministres en charge de la Sécurité et des frontières du Conseil de l’Entente ont approuvé le projet en trois phases

samedi 21 avril 2018 1303

Les Ministres en charge de la Sécurité et des frontières du Conseil de l’Entente ont tenu leur Troisième Réunion Annuelle, à Lomé, le vendredi 20 Avril 2018. Au centre de cette rencontre, l’examen du projet de « Mécanisme Entente de Renseignement ». Aux termes des travaux, les Ministres ont approuvé le Projet de mise en place du Mécanisme en trois phases.

Du 17 au 19 Avril à Lomé, le Comité des Experts de la Sécurité et des frontières, s’est réuni pour étudier le projet du « Mécanisme Entente de Renseignement » afin de faire des recommandations qui vont permettre son application dans l’efficacité.

Suite à leurs travaux, les Ministres en charge de la Sécurité et des frontières du Conseil de l’Entente réunissant le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Niger et le Togo ont tenu hier vendredi, 20 Avril, à Lomé, leur Troisième Réunion Annuelle présidée par le Général de Brigade Damehame Yark, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, pour prendre connaissance dudit projet.

Au cours de leur Réunion, les Ministres ont pris connaissance du diagnostic du cadre légal, institutionnel et numérique du renseignement dans les Etats membres du Conseil de l’Entente, ainsi que le projet de Mécanisme Entente de Renseignement.

Après avoir pris connaissance du projet, ils ont approuvé sa mise en application en trois (3) phases.

Il s’agit de la mise à niveau des systèmes nationaux de renseignement; la création d’un environnement institutionnel et numérique sécurisé ; et la promotion à moyen et à long terme d’un renseignement communautaire à l’échelle de l’Espace Entente.

Tout en félicitant le Secrétariat Exécutif du Conseil de l’Entente pour l’initiative, les Ministres ont demandé à ce dernier, de transmettre les conclusions et recommandations de la Réunion Annuelle des Ministres à la Conférence des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente.

Ils ont en outre réaffirmé leur volonté de renforcer la coopération sécuritaire entre les Etats de l’Espace Entente par la mutualisation de leurs moyens.

Selon le Général Damehame Yark, les défis sécuritaires de l’espace Entente vont au-delà des frontières nationales et menacent la sécurité collective, la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale des pays ainsi que les importants acquis réalisés en matière d’intégration régionale. C’est pourquoi, a-t-il souligné, il nous faut promouvoir une approche concentrée et globale, c’est-à-dire renforcer la coordination entre nos pays et poser les fondements d’un cadre de coopération destiné à préserver la paix, la sécurité et la stabilité dans l’espace Entente.

« Ce projet a pour but de construire et mettre en place un mécanisme de renseignement commun aux cinq Etats du Conseil de l’Entente, en vue d’une plus grande efficacité dans la prévention de la criminalité transnationale organisée, du terrorisme et de la cybercriminalité, ainsi que dans la lutte contre ces phénomènes, le renforcement de la gestion des frontières extérieures et la résilience de nos populations aux catastrophes d’origine naturelle ou humaine », a expliqué le Ministre Damehame Yark.

De son côté, Dr Patrice Kouamé, a suggéré qu’au sein du Conseil de l’Entente, leur choix doit porter sur la prévention, raison pour laquelle le Mécanisme Entente de Renseignement est proposé. « La prévention suppose un système d’information et de renseignement efficace qui permet aux cinq pays de mutualiser leurs moyens », a-t-il justifié.

Pour lui, ce Mécanisme apporte beaucoup de chose aux mécanismes déjà en place en matière de renseignement dans les Etats.

Eurêka Lumen


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314