Jadis épargné des actes de vols, violences et autres formes d’insécurité du fait des mesures sécuritaires avec des patrouilles des Forces de l’ordre et de sécurité permanemment, Tokoin Elavagnon connu plus sous le nom quartier Lycée de Tokoin dans la commune Golfe 3 est devenu depuis quelques années, un quartier « hors la loi » où les bandits donnent de l’insomnie aux habitants : vols répétitifs, actes de violences, voie de faite, bref l’insécurité sous toutes ces formes.

Depuis un moment, les populations de Lomé et ses banlieues vivent la peur au ventre à cause des braquages, de vols de motos et des « gros bras ». Informée, la Police nationale après investigation, vient de démanteler un réseau de braqueurs, de voleurs de motos et de « gros bras » opérant depuis un moment à Lomé et ses banlieues notamment dans les quartiers de Sogbossito, Logope, Legbassito, Apessito, Sakpleto Kope, Telessou et Assigome.

Une jeune femme a assisté impuissante à l’assassinat de son mari, cambiste (monnayeur) de son état, ce samedi 12 janvier 2019 à Bè-Kpota à Lomé. Selon les informations, aux environs de 18h30min, deux individus à bord d’une moto étaient venus auprès du cambiste pour faire des échanges ou monnaies. Au moment où ce dernier ouvrait son sac pour effectuer l’opération, les deux individus ont voulu arracher des mains du jeune, son sac contenant de l’argent. Ayant opposé un refus catégorique au retrait du sac, l’un d’eux a ouvert le feu sur lui pour l’éliminer physiquement.