Togo/ Péage de Vodougbé à Aného : Les responsables endossent la responsabilité du refus du billet « entaché d’encre » aux banques Featured

mercredi 6 février 2019 1695
Le billet de 500 FCFA entaché d'encre (photo) refusé le lundi 04 février 2019 à la poste du péage de Vodougbé à Aného Le billet de 500 FCFA entaché d'encre (photo) refusé le lundi 04 février 2019 à la poste du péage de Vodougbé à Aného

Le lundi 04 février dernier, nous avions publié un article intitulé « Péage de Vodougbé à Aného : un agent a refusé ce billet de 500 Fcfa pour une simple raison ». Dans l’article, il s’agit d’un agent de péage de Vodougbé à Aného dans la préfecture des Lacs qui a refusé de prendre un billet de cinq cent (500 Fcfa) francs cfa d’un usager pour la simple raison que le billet en question est « entaché d’encre ». Aujourd’hui, nous revenons sur les arguments avancés par les responsables de ce péage pour justifier le refus du billet « entaché d’encre ».

Selon les responsables du péage de Vodougbé, le refus du billet entaché d’encre ne provient pas d’eux, mais c’est une décision prise par les banques avec lesquelles ils travaillent. « C’est au niveau des banques que la décision a été prise de ne plus prendre des billets entachés d’encre aux péages. Cette décision concerne tous les péages du Togo. Nous ne prenons plus des billets entachés d’encre. Si nous les prenons, arrivés au niveau des banques, les agents des banques refusent de les prendre, ils nous les retournent », a confirmé l’un des responsables.

Cependant, le même responsable a précisé que si le billet est déchiré ou scotché, les agents de péage le prennent. « Si le billet est déchiré ou scotché, il n’y a aucun problème, nous le prenons, les banques aussi le prennent. C’est quand le billet est entaché d’encre que le problème se pose », a-t-il précisé.

Si l’argument avancé par les responsables du péage de Vodougbé à Aného sur le refus de billet entaché d’encre et qui concerne tous les péages du Togo est vérifié est-ce qu’ils ont pu informer les usagers de la route ? Est-ce que les responsables de la SAFER  sont informés de cette décision des banques du refus du billet entaché d’encre ? Si oui qu’est-ce qu’ils font pour informer les usagers des routes qui sont les premiers concernés par cette décision ?

Nous y reviendrons !

La rédaction


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314
Last modified on mercredi, 06 février 2019 17:04