Initié par l'association Initiative Citoyenne pour la Transparence et le Développement Participatif (ICTDP) en collaboration avec Action d'autopromotion de développement durable (2A2D), le projet vise à promouvoir une éducation de qualité chez la jeune fille au Togo.

En effet, il s'agit notamment de promouvoir l'éducation sexuelle à la puberté et à la gestion de l'hygiène menstruelle dans 20 collèges de Lomé, améliorer l'hygiène menstruelle des jeunes filles de 20 collèges et lycées dans le grand Lomé, sensibiliser les collégiens et lycéens sur le cycle menstruel et son importance.

Selon la coordonnatrice du projet , Madame Sabine DOUNWOURGE , les résultats de ce projet sont satisfaisantes et au-dessus des attentes.

Elle a précisé que le projet a accompagné les filles dans la gestion de l'hygiène menstruelle et a permis la formation de 4 jeunes filles couturières , 40 enseignants référents. Aussi souligne t-elle, plus de 500 élèves sont bénéficiaires directs.

" Nous avons sillonné 20 collèges du grand Lomé pour sensibiliser les élèves sur la thématique de l'hygiène menstruelle.Aujourd'hui c'est la journée dédiée à l'hygiène menstruelle donc nous avons saisi l'occasion pour clôturer et aussi sensibiliser la population sur ce sujet longtemps considéré comme tabou. Dans les établissements, nous avons vraiment eu des difficultés à choisir les 25 élèves parce que la thématique est vraiment importante et plusieurs élèves se sont intéressés", a affirmé Madame Sabine DOUNWOURGE.

De leur côté, les bénéficiaires n'ont pas manqué de remercier les initiateurs du projet. "Avant ce projet, je ne savais pas comment calculer mon cycle et apaiser la douleur lors de mes menstruations.Grâce à ce projet, j'ai appris comment calculer mon cycle menstruel, comment m'entretenir lors de mes mensurations , cela me permet d'éviter les grossesses précoces.J'ai également appris comment laver mes serviettes réutilisables. Je dis merci à ICTDP et  à 2A2D", a  indiqué Fridosce BABAKAN , une bénéficiaire.

Notons que le projet" Appui à la gestion de l'hygiène menstruelle en milieu scolaire chez la jeune fille dans le grand Lomé" a  débuté en juin 2021.

Par AYITOU Michel, Jurisconsulte

Les Honorables députés à l’Assemblée nationale togolaise Raymonde Kayi Lawson et Abira Bonfoh ont sensibilisé les populations du grand Bassar sur la scolarisation de la jeune fille. La sensibilisation qui s’est déroulée le jeudi 30 décembre 2021 à Bitchabè  a regroupé une centaine de femmes à en présence de plusieurs autorités locales.

L’éducation constitue une priorité pour le gouvernement pour les cinq prochaines années. Le secteur connaîtra une transformation particulière grâce aux engagements pris par les autorités, entre autres : multiplier par trois le nombre d’écoles dotées de cantines scolaires pour toucher 300 000 apprenants à l’horizon 2025 ; mettre en place 10 Instituts de formation en alternance pour le développement (Ifad) ; construire 25 000 salles de classe et 03 collèges universitaires pour dispenser des formations pratiques et de niveau supérieur aux jeunes. 

Le Groupe de réflexion et d'action, Femme Démocratie et Développement (GFD2) organise depuis ce mercredi 30 octobre 2019 à Lomé,  la deuxième édition de la « semaine de la jeune fille » et ceci pour trois jours.