Le 10 janvier 2021, nous avions écrit un article par annoncer que le Chef de l’Etat togolais Faure GNASSINGBE avait choisi son compatriote, l’économiste Prof. Kako NUBUKPO, pour représenter le Togo au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). C’est officiel. Depuis le mercredi 14 avril 2021, l’économiste togolais a été nommé membre de la Commission de l’UEMOA.

La 22ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) s’est tenu ce jeudi 25 mars 2021. Le Chef de l’Etat togolais Faure GNASSINGBE, a pris part aux travaux par visioconférence.

L'École Supérieure des Affaires (ESA) a lancé le 14 septembre 2020, la 1re édition de la rentrée solennelle 2020 de la formation au « Diplôme d’Études Supérieures de Comptabilité et Gestion Financière (DESCOGEF) de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Disposant plus de 33 filières au BTS et plus en 33 filières en Licence et Master, l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA), basée au Togo, vient de lancer officiellement la formation de « Diplôme d’Etudes Supérieures de Comptabilité et Gestion  Financière (DESCOGEF). La 1ère édition de la Rentrée Solennelle 2020 s’est déroulée le lundi 14 septembre 2020 à l’Amphi 500 Michel Levasseur à ESA Agoè avec le début des cours le mardi 15 septembre.

Dans sa politique de riposte au VIH, le Togo fait beaucoup d’efforts pour la prise en charge des frais liés non seulement à la lutte contre le SIDA, mais également contre la tuberculose et le paludisme. Dans la sous-région, le pays a l’un des meilleurs taux de financement domestique (19,30%).

La 5ème Revue annuelle de l’UEMOA sur le Togo a révélé que le pays a mis en œuvre 71% des reformes au titre de l’année de 2019 contre 64% l’année dernière, soit un bond de 7 points de pourcentage. En ce qui concerne le taux de mise en œuvre des programmes, selon les conclusions de la Revue, il est de 67% contre 57% en 2018. Même Abdallah Bouréima, le Président de la Commission de l’UEMOA a reconnu que « le Togo a obtenu des résultats très satisfaisants en matière de transposition et d’application des textes ». Cependant, M. Bouréima a attiré l’attention des autorités togolaises sur les textes qui restent à être transposés et à être appliqués. Pour lui, ces textes « ne sont pas nombreux, mais ils sont importants ». Du coup, pour permettre au pays de parvenir à la mise en œuvre de toutes les reformes, la Commission de l’UEMOA a fait certaines recommandations à l’endroit du Togo.