L’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) est apparue dans la sphère de l’enseignement supérieur au Togo en 2010 avec une palette de formations de qualité. Ces formations de qualité ont révolutionné l’enseignement supérieur au Togo avec des innovations introduites notamment des filières porteuses pouvant permettre une insertion professionnelle rapide des étudiants et une adéquation emploi-formation. La qualité, on ne cessera d’en parler, est l’élément fondamental autour duquel gravitent les différentes formations que propose l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA). Des dispositifs éducationnels performants ont été mis en place en vue d’assurer un meilleur encadrement des apprenants. Le volet Académique et Scientifique, l’un des piliers de la formation supérieure professionnelle est sous le contrôle de la Direction Académique Scientifique et Pédagogique dirigée par le Professeur DJETELI Gnandé, Professeur Titulaire de CAMES, Professeur des Universités du Togo, Ancien Directeur de l’Office du BTS, qui a pour rôle d’orienter les étudiants dans les différentes spécialités en tenant compte de leur formation et niveau d’étude antérieure, leur encadrement en fin de cycle pour la soutenance de leur mémoire, la gestion et le contrôle des Unités d’Enseignement, l’accompagnement des étudiants pour leur formation doctorale etc…Toutes ces activités démontrent de l’efficacité des différentes formations dispensées et de la compétence des enseignants. Le déroulement de la formation à l’ESA tient compte des règles et normes académiques internationales. Les étudiants valident les Unités d’Enseignement selon le système LMD  en session normale. La session des rattrapages s’organise régulièrement en vue de donner une seconde chance aux étudiants qui n’ont pas pu valider leurs Unités d’Enseignements restantes.

L’opération entonnoir et le trafic du carburant frelaté ne cessent de présenter un tableau sombre. Selon les informations parvenues à notre rédaction, dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 octobre 2018, un véhicule transportant des bidons contenant du carburant frelaté appelé communément « boudé » a pris feu à Togoville au niveau de Tovinou.

Dimanche noir à Cinkassé. Selon les informations qui nous sont parvenues en début de cet après midi du dimanche 14 octobre 2018, au niveau de la Mosquée centrale de Cinkassé, un monnayeur a été braqué par six (6) individus armés de  kalachnikov et l’ont dépossédé de son argent.

En Conseil des Ministres le vendredi 12 octobre 2018 sous la présidence du Chef de l'Etat Faure Gnassingbé, l’exécutif togolais a adopté deux (2) projets de loi, quatre (4) décrets dont le quatrième décret adopté a porté sur la création de nouveaux cantons dans le ressort des préfectures des Lacs, de l’Avé, de Haho, de Wawa et de Sotouboua.

Selon la législation togolaise, tout nouveau né sur le territoire national doit être déclaré par ses parents à l’Etat civil de sa localité dans un délai de 45 jours en vue de se faire établir un acte de naissance. Passé ce délai, les parents doivent introduire une demande d’établissement d'un jugement supplétif auprès des services compétents du ministère de la justice. Dans le cadre de la célébration de la journée de la fonction publique, le Ministère de la Justice et des Relations de concert avec le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative, organise, du 15 octobre au 03 novembre 2018, dans deux régions du Togo, des journées « administration rapide de proximité » dans les tribunaux et préfectures, pour délivrer dans un laps de temps aux populations, « mille cinq cents (1500) jugements supplétifs et rectificatifs et deux milles cinq cents (2500) certificats de nationalités ».

Albert Kate réagit à la déclaration du Président ghanéen Nana Akufo Addo sur le blocage lié à la candidature de Faure aux prochaines élections présidentielles. Il déplore la méthode d’insertion des membres de la société civile au sein de la CENI sur mandat des partis politiques. Selon lui, une telle approche compromet leur indépendance. Il déclare que la fin de cette crise peut être provoquée par l’implication dans le dialogue politique, des représentants de la diaspora et de la société civile, seuls, habiletés à bloquer les intérêts partisans et calculs politiciens des partis politiques.