Le Directeur Général de l’Agence Education-Développement (AED) communique : Les IFAD (Instituts de Formation en Alternance pour le Développement) recrutent des apprenants dans le cadre de la rentrée 2022-2023 pour préparer un Bac Pro (Baccalauréat Professionnel) au bout de trois (03) ans ou un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) au bout de deux (02) ans, dans le métier de leur choix.

L’Agence éducation-développement (AED) a lancé le lundi 13 juin 2022, un nouveau recrutement d’apprenants dans les trois (3) Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) au Togo pour la rentrée académique 2022-2023. C’était au cours de rencontre avec la presse dans l’enceinte de l’IFAD Bâtiment à Lomé, où Les responsables de l’Agence éducation-développement (AED) et des trois Instituts de Formation en alternance pour le développement (IFAD) ont présenté des atouts et avantages des différentes formations qui se font dans les différentes filières.

Une chose est de se faire former, une autre est de trouver un emploi digne issu de cette formation. L’adéquation entre « formation » et « besoins du marché du travail » est un enjeu majeur du 21ème siècle. Au Togo, des dizaines de milliers de jeunes arrivent sur le marché chaque année. Bien qu’étant compétents et prêts à travailler, la plupart d’entre eux chôment ou peinent à joindre les deux bouts. Ce constat pénible à amener les dirigeants à multiplier les opportunités d’entrepreneuriat et à créer des Ifad spécialisés.

La signature en avril 2022 de la convention relative à l’implantation d’un centre d’excellence de formation technique et professionnelle à Adétikopé constitue le dernier acte en date. Il traduit un réel engagement de l’Etat à faire de la jeunesse un maillon de développement.

L’éducation est pour le développement socioéconomique ce qu’est la pluie pour une plante. Plus elle est qualitative, inclusive, moins coûteuse, accessible à toutes les couches de la société, garante d’emplois décents ; plus elle impacte agréablement la vie des citoyens. En matière d’accès des enfants et des jeunes à l’école, la politique gouvernementale est séante au Togo, comme l’attestent les résultats obtenus ces dernières années, notamment le taux d’accès à l’école primaire qui titille la barre des 100%.

Tant vaut l’école, tant vaut la nation. Conscient de cette réalité, le gouvernement togolais a opté pour système éducatif inclusif jugé par les spécialistes en la matière être le meilleur, parce que « facilement accessible avec un grand nombre d’infrastructures adaptées aux besoins de l’heure ». Au Togo, le secteur de l’éducation représente un enjeu de développement, une priorité absolue est alors accordée à la scolarisation des enfants depuis le bas-âge. Une réalité qui se traduit dans les faits par la multiplication des infrastructures scolaires pour garantir une formation de qualité aux apprenants et assurer leur insertion socioprofessionnelle.

Page 1 sur 2