L’Enseignement supérieur privé a été libéralisé au Togo depuis plus de vingt-cinq ans favorisant ainsi l’émergence des Ecoles Privées d’Enseignement Supérieur, partenaires de l’Etat dans la formation en vue de parer à la massification des étudiants dans les Universités publiques. Le Privé est venu prêter main forte au public face à l’afflux des étudiants dans les amphis. C’est dans ce contexte que l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) a ouvert ses porte en 2010 en vue d’accompagner l’Etat dans sa politique de désengorgement des Universités publiques et d’offrir une formation de qualité aux apprenants.

L'École Supérieure des Affaires (ESA) a lancé le 14 septembre 2020, la 1re édition de la rentrée solennelle 2020 de la formation au « Diplôme d’Études Supérieures de Comptabilité et Gestion Financière (DESCOGEF) de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Disposant plus de 33 filières au BTS et plus en 33 filières en Licence et Master, l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA), basée au Togo, vient de lancer officiellement la formation de « Diplôme d’Etudes Supérieures de Comptabilité et Gestion  Financière (DESCOGEF). La 1ère édition de la Rentrée Solennelle 2020 s’est déroulée le lundi 14 septembre 2020 à l’Amphi 500 Michel Levasseur à ESA Agoè avec le début des cours le mardi 15 septembre.

A l’Ecole Supérieure de l’Agronomie (ESA) de l’Université de Lomé, il y a un galimatias inexplicable depuis vendredi 02 Novembre 2018. La raison ? Madame Kalgora, Secrétaire à l’Ecole Supérieure de l’Agronomie (ESA), dans une affiche rendue publique le vendredi dernier, a accusé les étudiants d’avoir dérobé son portable sur son bureau et a menacé ne plus les servir « tant que le portable n’est retrouvé ».

L’année universitaire 2018-2019 a démarré à l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) le 24 Septembre avec les étudiants en deuxième année. Le lundi 15 Octobre 2018, les étudiants de la 1ère année pour la plupart des nouveaux bacheliers ont commencé leurs études universitaires à l’ESA. Ils étaient très nombreux à répondre à l’invitation du traditionnel cérémonial du lancement officiel de la rentrée à l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA).

L’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) est apparue dans la sphère de l’enseignement supérieur au Togo en 2010 avec une palette de formations de qualité. Ces formations de qualité ont révolutionné l’enseignement supérieur au Togo avec des innovations introduites notamment des filières porteuses pouvant permettre une insertion professionnelle rapide des étudiants et une adéquation emploi-formation. La qualité, on ne cessera d’en parler, est l’élément fondamental autour duquel gravitent les différentes formations que propose l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA). Des dispositifs éducationnels performants ont été mis en place en vue d’assurer un meilleur encadrement des apprenants. Le volet Académique et Scientifique, l’un des piliers de la formation supérieure professionnelle est sous le contrôle de la Direction Académique Scientifique et Pédagogique dirigée par le Professeur DJETELI Gnandé, Professeur Titulaire de CAMES, Professeur des Universités du Togo, Ancien Directeur de l’Office du BTS, qui a pour rôle d’orienter les étudiants dans les différentes spécialités en tenant compte de leur formation et niveau d’étude antérieure, leur encadrement en fin de cycle pour la soutenance de leur mémoire, la gestion et le contrôle des Unités d’Enseignement, l’accompagnement des étudiants pour leur formation doctorale etc…Toutes ces activités démontrent de l’efficacité des différentes formations dispensées et de la compétence des enseignants. Le déroulement de la formation à l’ESA tient compte des règles et normes académiques internationales. Les étudiants valident les Unités d’Enseignement selon le système LMD  en session normale. La session des rattrapages s’organise régulièrement en vue de donner une seconde chance aux étudiants qui n’ont pas pu valider leurs Unités d’Enseignements restantes.

Page 2 sur 2