Grossesses en milieu scolaire : L’AFED ouvre le bal de sa campagne de sensibilisation à Niamtougou

jeudi 28 juillet 2022 355
Mme Gorbe Rosalie Ata BIRREGAH  (photo), Présidente de l'AFED Mme Gorbe Rosalie Ata BIRREGAH (photo), Présidente de l'AFED

Au Togo, le phénomène de grossesses précoces en milieu scolaire prend de l’ampleur. En témoigne les données du Ministère des Enseignements primaires, secondaires, techniques et de l’artisanat, qui révèlent que durant l’année scolaire 2020-2021, « 1244 cas de grossesses » ont été enregistrées. Pour lutter contre ce phénomène qui recule l’évolution des filles, l’Association des femmes épanouies pour le développement (AFED) a élaboré un projet de sensibilisation à travers les établissements scolaires dans trois (03) régions au Togo. C’est ce qui a justifié le déplacement d’une délégation de cette association conduite par sa Présidente, Mme Gorbe Rosalie Ata BIRREGAH au Lycée de Niamtougou, dans la région de la Kara, au Nord-Togo.

Selon Mme BIRREGAH, le phénomène de grossesses en milieu scolaire est une réalité et cela prend une ampleur inquiétante. Etant mère de famille, elles ont un important rôle à jouer pour lutter contre ce fléau afin de garantir l’avenir des jeunes filles pour le développement harmonieux du Togo de demain. Raison pour laquelle, leur Association a élaboré un projet de sensibilisation dans certains établissements scolaires au Togo.

Pour cette dernière, les jeunes filles tombent enceintes peut-être par « ignorance ». « La jeune fille doit d’abord connaître son corps, savoir comment ménager son corps pour ne pas tomber enceinte. Une fois que tu tombes enceinte, tout est fini. Peut-être en voulant même avorter, tu peux mourir ou bien devenir stérile toute ta vie », a estimé la Présidente de l’Association.

S’agissant des causes de ces grossesses précoces ou tout simplement ces grossesses en milieu scolaires qu’on peut considérer comme des grossesses non désirées, les élèves elles-mêmes les connaissent et les ont citées aux responsables de l’AFED.

Ainsi, se basant sur ces causes, elles ont dit à ces filles comment faire pour « prévenir ces grossesses en milieu scolaire », d’après Mme Afiavi EUSEBIO AMENOUNVE, Sage-femme d’Etat.

« On leur a parlé de comment connaître leur cycle menstruel et comment compter les jours », a-t-elle expliqué.

Après explication, les filles ont reconnu leur responsabilité.

Pour Mlle Marthe SAKPALA, élève en classe de Seconde A4, parfois cela dépend d’elles-mêmes les filles parce qu’elles ignorent les conseils des parents, mais préfèrent plutôt faire ce que fait certaines filles de leur génération. « On veut faire parce que c’est notre génération en oubliant que nous sommes en train de nous détruire et détruire notre personnalité. Pour éviter ces grossesses non désirées, nous devons d’abord connaître notre propre corps, et connaître nos jours de menstruation », a-t-elle souligné.

Après cette campagne de sensibilisation, Mlle Grace AKESGWA, élève en classe de Terminale A4, a estimé qu’elles doivent vraiment faire beaucoup attention aux grossesses non désirées en étant toujours sur les bancs d’écoles. « Pour éviter les grossesses non désirées, on doit pratiquer l’abstinence et écouter aussi les conseils de nos parents », a-t-elle promis.

Pour rappel, la campagne de sensibilisation de l’AFED contre les grossesses en milieu scolaire se situe dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme et du 13ème anniversaire de l’Association des femmes épanouies pour le développement (AFED). Après la région de la Kara, la campagne de sensibilisation se poursuit dans les régions Centrale et des Plateaux.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314