Le gouvernement prend à bras le corps les pratiques commerciales malsaines qui gangrènent le marché national et veut en finir avec les spéculations injustifiées des prix des produits de première nécessité sur le marché. Pour ce faire, le gouvernement met à la disposition de la population, un numéro vert « 8585 » pour dénoncer ces pratiques anormales.

Au Togo, les violences basées sur le genre et surtout les violences faites aux femmes et aux filles demeurent une réalité. Plusieurs types de ces violences sont observés dans les communautés de par les régions. Préoccupés par la situation, et pour lutter contre le phénomène, le Groupe de réflexion et d'action, Femme, Démocratie et Développement (GF2D) et le Women In Law and Development in Africa (WILDAF-AO) ont mis en place, un système de dénonciation des cas de violences, le CAJUD.