Au Togo, le café et le cacao sont respectivement la deuxième et troisième culture d’exportation après le coton. Avec une contribution de 1,4% à la formation de la richesse nationale et 5,5% au secteur agricole, les deux filières sont la principale source de revenus de plus de 40 000 familles.

La campagne 2021-2022 de commercialisation du café et du cacao a globalement enregistré une hausse. C’est ce qui ressort des données publiées par le Comité de coordination de la filière (CCFCC), lors du lancement de la campagne de commercialisation 2022-2023, le jeudi 22 septembre 2022 à Kpalimé.

Dans un communiqué, le Comité de coordination pour les filières Café et cacao au Togo a informé les acteurs de ces filières, notamment les producteurs, des prix indicatifs auxquels ils doivent se conformer durant la période du 16 au 30 septembre 2022.

Les agriculteurs doivent contourner des contraintes dont celles des sols dans les différentes filières afin d’obtenir des rendements. La conception d’une carte de fertilité des sols s’est avérée nécessaire pour les aider au mieux à gérer la situation et augmenter les productions.

La campagne de commercialisation 2019-2020 du Café et Cacao au Togo a été lancée le vendredi  11 octobre 2019 à Kpalimé, dans la préfecture de Kloto. Présent à cette cérémonie aux côtés de son collègue du Commerce, de l’Industrie, de Développement du Secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Kodjo Adédzé, le Ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Koutéra Bataka a invité les producteurs togolais de café et cacao à tendre vers la « qualité » dans leurs productions.