Port autonome de Lomé : Les grandes innovations et performances ces cinq dernières années Featured

jeudi 14 avril 2022 443
Le Contre-Amiral Fogan Kodjo Adégnon (photo), DG du PAL, lors de la rencontre avec la presse Le Contre-Amiral Fogan Kodjo Adégnon (photo), DG du PAL, lors de la rencontre avec la presse

Seul Port en eau profonde de l’Afrique de l’ouest pouvant accueillir des navires à fort tirant d’eau, le Port autonome de Lomé (PAL), au Togo, offre ainsi l’avantage d’acheminement des marchandises à des délais de temps et des coûts très compétitifs. Aussi, c’est le seul et unique port sur la côte ouest africaine par lequel on peut atteindre plusieurs capitales en un seul jour de route. Ces différents avantages ne font qu’accroître les performances du Port autonome de Lomé qui s’étend sur un domaine de plus de 900 hectares. A cœur ouvert, les responsables du PAL, dont le DG, Contre-Amiral Kodjo Fogan Adégnon, en présence du Ministre de l’Economie Maritime, de la Pêche et de la Protection Côtière, Edem Kokou Tengué, ont présentées aux professionnels des médias, le mercredi 13 avril 2022, à la Direction générale du Port, les performances en question.

Placée sous le thème « Journée d’échanges sur les performances du Port autonome de Lomé », cette journée de presse a permis aux médias d’avoir des informations relatives aux performances du Port malgré la pandémie liée au COVID-19 de même que l’évolution des indicateurs de performance du Port de Lomé à travers les éléments de trafic portuaire.

Edem Kokou Tengué, Ministre de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière

Les performances du PAL entre 2020 et 2021 malgré la pandémie liée au Covid-19

Depuis deux (02) ans déjà, le monde entier est confronté à la pandémie liée au Covid-19 avec des conséquences incommensurables sur plusieurs secteurs d’activités économiques. Malgré cette crise, le Port autonome de Lomé tient le haut du pavé avec des performances indéniables réalisées. Pour preuve, entre 2020 et 2021, le Port Autonome de Lomé a enregistré une augmentation de « 13, 46% » passant de « 25 974 211 » à « 29 470 695 tonnes de marchandise ». Sur la même période, le trafic import de 2020 comparé à celui de 2021 a augmenté de 3,93% avec 7.662.207 tonnes en 2020 et 7.963.244 tonnes en 2021 et le trafic export a progressé de 8,21% entre 2020 (1.336.308 tonnes) et 2021 (1.445.970 tonnes). En ce qui concerne le transbordement, il a connu une augmentation de « 18,18% » entre 2020 (16.975.696 tonnes) et 2021 (20.061.481 tonnes).

Entre 2020 et 2021, le trafic conteneur a connu une progression de 13,74%. De 1 7 25 250 conteneurs en 2020, il est passé de 1 962 304 conteneurs en 2021. 

S’agissant de la desserte maritime, le Port Autonome de Lomé a accueilli 1510 navires en 2020 contre 1629 en 2021 soit une progression de 7,8%.

 Performances de ces dernières années du PAL (2017-2021)

Sur les cinq dernières années, le trafic global a connu une croissance de 52,55% passant de 19.316.624 tonnes en 2017 à 29 470 695 tonnes en 2021, au Port autonome de Lomé.

Mais particulièrement de 2020 à 2021, le Port Autonome de Lomé a enregistré 25.974.211 de tonnes contre 29.470 .695, soit une croissance de 13,45%.

 Chiffre d’Affaires (CA) en franc CFA de 2017 à 2021

De 2017 à 2021, le Chiffre d’Affaires (CA) du Port Autonome de Lomé a connu une croissance progressive tout comme le trafic. De 26.765.855.257 FCFA en 2017, le Chiffre d’affaire est passé de 29.469.925.633 FCFA en 2018, de 30.234.419.953 FCFA en 2019, de 30.783.371.430 FCFA en 2020 et provisoirement de 34.919.565.452 FCFA en 2021.

Dématérialisation totale des opérations au PAL

 L’une des innovations du Port autonome de Lomé en faveur de sa clientèle est la totale dématérialisation des procédures d’enlèvement des marchandises avec le payement en ligne des factures. Une pratique qui permet un certain nombre d’avantages tels que la facilité, la célérité, la transparence dans les formalités administratives d’entrée et de sortie des marchandises.

L’un des enjeux selon les responsables, « est de compresser chaque jour davantage les délais de passage des marchandises dans le Port pour faire de la plateforme portuaire de Lomé, un hub logistique dans la sous-région ».

Pour ce faire, il est demandé à tous les clients et intervenants opérant sur la place portuaire de Lomé de recourir dorénavant à des services qui sont disponibles sur la plateforme dématérialisée des opérations et procédures au Port.

En clair, aujourd’hui, toutes les opérations se font sur internet via un portail client https://epaltogo.com pour les échanges d’informations et de documents et le paiement en ligne des factures du PAL, via les opérateurs Mobile Money et les banques de la place.

Projet de développement au PAL

Toujours dans leur logique de mieux faire, les responsables du PAL ne tarissent pas d’idée pour initier des projets de développement. Ainsi, dans sa quête permanente de la qualité de services, le Port Autonome de Lomé s’est investi dans un programme de développement de ses infrastructures afin d’offrir de meilleures conditions de traitement des navires et des marchandises.

 Les nouvelles infrastructures à réaliser

S’agissant des nouvelles infrastructures à réaliser au Port autonome de Lomé, le DG du Port, le Contre-Amiral Fogan Kodjo Adégnon, a cité entre autres, la délocalisation des activités de vente de véhicules et engins d’occasion, afin de libérer des espaces devant servir aux activités essentiellement portuaires ; l’aménagement des parkings supplémentaires pour les camions gros porteurs ; la réhabilitation, l’extension et la modernisation du quai minéralier ; l’aménagement d’un port sec à l’intérieur du pays afin de rapprocher la marchandise des opérateurs économiques du Burkina Faso, du Mali et du Niger ; la réhabilitation des voies ferroviaires existantes et l’aménagement de nouvelles voies jusqu’au port sec, afin d’assurer l’acheminement à moindre coût des marchandises en provenance ou à destination des pays sans littoral.

La Sécurité optimale des biens et marchandises et rapidité des opérations

L’un des atouts du Port Autonome de Lomé repose principalement sur la rapidité des formalités administratives. Il a également mis en place de nouvelles mesures de sécurité, notamment l’installation d’un système de télésurveillance des installations portuaires, garantissant ainsi une sécurité optimale sur tous les biens.

Selon le DG, Contre-Amiral Kodjo Fogan Adégnon, le Port Autonome de Lomé a maintenu sa progression au cours de ces 5 dernières années, conséquence logique de la vision des plus hautes autorités du pays avec la mise en place du Plan National de Développement, de la feuille de route gouvernementale et de la création d’un Ministère dédié au Port.

« En conclusion, de 2020 à 2021, le trafic global du Port Autonome de Lomé a connu une progression malgré la pandémie à Covid-19 », a confirmé M. ADEGNON.

Présent à la rencontre, Edem Kokou Tengué, Ministre de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière a félicité le DG du PAL et l’ensemble du personnel pour les efforts fournis afin de parvenir à ces performances.

Par ailleurs, la future réalisation des projets inscrits à l’agenda permettra certainement au Port Autonome de Lomé de confirmer davantage sa place de meilleur hub logistique de la sous-région.

En rappel, inauguré le 26 avril 1968, le Port autonome de Lomé a démarré officiellement ses activités le 1er mai 1968.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314