Évaluation des véhicules d’occasion : Le SIVOT aux côtés de l’OTR

samedi 12 février 2022 747
El Rayes FADI (photo), le SG du SIVOT El Rayes FADI (photo), le SG du SIVOT

Longtemps gérée par la Compagnie Togolaise d’Evaluation et de Contrôle (COTEC), l’Evaluation des véhicules d’occasion au Port autonome de Lomé est reprise par l’Office Togolais des Recettes (OTR) depuis le 1er février 2022. Même si cette décision fait jaser certains acteurs de la plateforme portuaire, d’autres par contre, la trouve normale et soutiennent même l’OTR dans cette nouvelle démarche. Parmi ces optimistes, se trouve le Syndicat des importateurs de véhicules d’occasions au Togo (SIVOT) qui, tout en demandant un peu de patience aux pessimistes, restent convaincus que quand le nouveau système mis en place sera complètement installé, se sera en faveur de tout le monde.

« Désormais, les évaluations des véhicules d’occasion se feront à la Section Évaluation des Véhicules de la Division des Opérations Douanières de Lomé-Port », peut-on lire dans un récent communiqué du Commissaire général de l’Office togolais des recettes, Philippe Kokou Tchodié.

Dans sa note, le patron de l’OTR a précisé que les demandes et les résultats d’évaluation sont désormais électroniques via l’Application d’Évaluation des Véhicules d’Occasion (AEVO).

« Par conséquent, les fiches de valeur « COTEC » ne seront plus autorisées pour les opérations de dédouanement sauf celles émises avant la date du 1er février 2022 », a-t-il affirmé.

Cette nouvelle mesure a alimenté les débats et continuent par alimenter les débats.

Avec ce nouveau système d’Evaluation de véhicules d’occasions (EVO), les différents acteurs de la plateforme portuaire donnent leur appréciation. Pour les membres du Syndicat des importateurs de véhicules d’occasions au Togo (SIVOT), étant des opérateurs économiques, ils ne pourront être contre une initiative ou un projet des autorités du pays qu’elles jugent utiles pour l’économie nationale. Pour eux, quand le gouvernement juge un projet approprié pour un secteur comme par exemple le Port autonome de Lomé, eux, ils seront toujours à ses côtés dans sa réalisation pour atteindre les objectifs escomptés.

Actuellement, le SIVOT estime que c’est juste une question de communication pour faire comprendre le fonctionnement du nouveau système et il reste convaincu que les problèmes liés au système vont être résolus et cela va profiter à eux tous.

Pour le SYIVOT, quand le système sera bien installé, ce sera en faveur de tout le monde. Le Syndicat demande aux différents acteurs, un peu de patience jusqu’à l’installation définitif du nouveau système.

Par ailleurs, dans son combat de tous les jours, le SIVOT est « toujours et toujours contre la corruption et la fraude ». Et comme toujours, il est aux côtés du gouvernement, dans ces différents projets ou initiatives allant dans ce sens.

Les membres du Syndicat « réitèrent qu’ils sont toujours avec tout système approuvé par l'État » et qu’ils l’assisteront « dans tous ses projets dans le respect de l'ordre public », et qu’ils essayent d’être, en effet, « les ambassadeurs du Port autonome de Lomé ».

A l’occasion, ils ont exprimé toute leur gratitude au Président de la République, et à toutes les autorités du pays, grâce à qui, « nous jouissons de la paix et de la sécurité ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314