Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Considérée au début comme une rumeur le 1er janvier dernier, l’information sur l’arrestation de trois agents de sécurité togolais sur le territoire ghanéen par les populations du Village d’Amakou (Ghana) est devenue une réalité et confirmée par les autorités togolaises le jeudi 03 janvier 2019 à travers un communiqué. Selon les informations, ces agents arrêtés, ont été sauvés par la police ghanéenne d’un lynchage de la part des habitants d’Amakou.

Plus qu’une coutume, cela est devenu une tradition depuis 14 ans au Togo d’entrer dans la nouvelle année avec « la chaleur » à travers un évènement socioculturel. Il s’agit de « Caliente » qui se déroule chaque année, au pied de la Colombe de la Paix, à Lomé, lors du Réveillon de la Saint Sylvestre. Pour la 14ème fois, les habitants de Lomé et de ses environs ont assisté à cet évènement dans une ambiance festive avec la prestation de la crème des artistes en vogue sur les scènes nationale et internationale.

Le 20 décembre prochain, vont se tenir les élections législatives au Togo. Mais le processus électoral en cours divise les acteurs politiques et crée de tension dans le pays. Malgré les efforts de la CEDEAO dans la facilitation de la crise sociopolitique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, les protagonistes n’arrivent toujours pas à s’entendre. Face à cette situation d’inquiétude, le Mouvement « Les Templiers » dans un communiqué en date de ce mardi 18 décembre, a lancé un appel à tous les citoyens « à faire preuve de bon sens et de retenue par l'acceptation et le vivre ensemble gage de la démocratie ».

En intégralité, le communiqué…

Connu pour ses anecdotes, mythes et allégories à chaque occasion, « la coqueluche de Vogan », Me Paul Kokou Dodji Apévon, dans la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis plus d’un an déjà, demande à ses compatriotes d’ être « persévérants » et surtout ne jamais abandonner la lutte. « Soyons comme des libellules », a souhaité Me Apévon. Pour  le Président national du parti politique les Forces Démocratiques pour la République (FDR), « quand la libellule rencontre une difficulté, au lieu de fuir ou de reculer, elle change d’axe cognitif. Elle va à droite, à gauche, elle monte, elle descend, mais ne recule jamais ».

Le 21 Décembre 2001 à Dakar, les Chefs d’États des pays de la Communauté Économique de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), ont signé le Protocole Additionnel sur la Démocratique et la Bonne Gouvernance dans l’espace ouest africain. Ce protocole affirme que la paix dans un pays ne peut être pérenne qu’avec une stabilité politique affirmée. Par conséquent, il préconise que personne ne puisse exercer plus de deux mandats présidentiels dans l’espace CEDEAO. Dix-sept (17) ans après, tous les pays de la communauté ont ratifié ce protocole ouvrant la voie à une alternance pacifique au sommet de l’État, sauf le Togo. Ce qui a replongé le pays dans une contestation populaire depuis le 19 Août2017 jusqu’à ce jour, dont l’issue est attendue ce 31 juillet au sommet des chefs d’État de la CEDEAO.

Partis du constat  que ceux qui reviennent du Sénégal après leurs études rencontrent d’énormes difficultés d’insertion professionnelle, sans compter avec les autres difficultés rencontrées en amont lors de leur formation et qui sont relatives notamment à la vie chère, aux problèmes de stages pour boucler les mémoires et autres difficultés d’adaptation, ceux qu’on appellent communément « Les Anciens de Dakar », ont poussé la réflexion pour aboutir à la formalisation d’un regroupement capable d’apporter des solutions aux problèmes des Etudiants et Stagiaires au Togo et au Sénégal. Pour ce faire, ces derniers, ont lancé officiellement, ce vendredi 13 Avril à Lomé, l’Association des Anciens Etudiants et Stagiaires Togolais du Sénégal (2AESTS), au cours d’une rencontre avec la presse, en présence des membres et sympathisants de l’association, des chefs  traditionnels, des personnes ressources,…