Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Créé en 2014 pour opposer une forte résistance à la pauvreté, au manque d’emplois et aux inégalités sociales, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) présente aujourd’hui un bilan remarquable. L’initiative du gouvernement a apporté et continuer par apporter des solutions aux jeunes et femmes, populations rurales, petites et moyennes entreprises, personnes à faible revenu, un accès aux produits de microcrédit, de micro-assurance, de moyens de paiement, de transferts d’argent, à des coûts sensiblement réduits.

Les projets de Filets sociaux et services de base (FSB) et d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), mis en œuvre au Togo permettent de rehausser le niveau de vie des citoyens. A ce titre, ces initiatives d’intérêt socioéconomique permettent au gouvernement de mener un véritable combat contre la pauvreté sur l’ensemble du territoire. 

Sous la présidence de Madame Yawa Djigbodi TSEGAN, Présidente de l’Assemblée nationale, les députés de la 6ème législature ont tenu ce lundi 30 novembre 2020, leur 11e séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année. A l’ordre du jour de cette séance plénière, l’examen du projet de loi autorisant la ratification de l’accord de Bangui instituant l’Organisation Africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI) adopté le 14 décembre 2015 à Bamako au Mali.

Le gouvernement vient d’adopter l’avant-projet de loi de finances, gestion 2021. Ce budget estimé à 1 521,6 milliards de francs CFA attend assurer le bien-être des Togolais dans leur ensemble avec une part colossale réservée à la protection sociale et au secteur agricole.

« Faciliter l’accès aux sources de financement aux jeunes entrepreneurs togolais ». C'est l'objectif poursuivi par le gouvernement en lançant depuis 2012, le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej). La structure étatique met à la disposition des jeunes entrepreneurs des services non financiers (formation, renforcement de capacités, suivi-évaluation) et financiers comme les garanties de financement et le Crédit jeune entrepreneur (CJE).

Le Programme de productivité agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO-Togo) a pris fin en décembre 2019. Pendant huit (08) années d’activités, les résultats obtenus ont marqué le secteur.