Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Le Togo a rendu hommage le vendredi 20 mai 2022, à Dapaong, aux 8 soldats tués lors de l’attaque terroriste contre un poste avancé du dispositif de l’opération Koundjouaré à Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, aux environs de trois (03) heures.

L’enseignement supérieur désigne toute formation universitaire reçue après la classe de terminale, dans une université publique ou privée ou une école supérieure. Au Togo, pays dont l’ambition à court, moyen et long terme est d’auréoler l’ensemble du système éducatif, ce type d’enseignement, mais pas que, est promu à suffisance.

Décrétée en décembre 2021 par l’Organisation maritime internationale (OMI), la Journée internationale de la femme maritime sera célébrée chaque 18 mai à travers le monde. Au Togo, les femmes du secteur maritime ne veulent pas se faire conter l’évènement. A l’initiative de WIMAFRICA, WIMA Togo et d’autres associations des femmes, cette  Journée a été officiellement lancée le mercredi 18 mai 2022, au Port autonome de Lomé. C’était en présence de la Présidente Continentale de WIMAFRICA, Yevona Akuélé Adanlété Lawson, de la Représentante pays de WIMAFRICA, Chantal Kayisavi Agbodjan, de la Présidente de WIMA Togo Anne-Marie Possoli, de la DRH du Port autonome de Lomé Eugénie Tchonda et autres.

Les prochaines années promettent d’être radieuses pour la filière rizicole grâce à un arsenal d’objectifs en ligne de mire. D’ici 2030, les dirigeants envisagent une métamorphose complète du secteur à travers un plan d’actions impressionnant. Ce tableau du futur prend acte des axes de la politique nationale de croissance économique, notamment le développement les pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

L’année 2020 a été décisive pour le secteur du numérique au Togo. La pandémie de la covid-19 a poussé les dirigeants à avoir recours à lui pour apporter des réponses sociales rapides et assurer la progression des prestations de l’administration publique.

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé voue un culte aux femmes enceintes. « Plus aucune femme ne doit mourir en donnant la vie », s’est-il juré à l’entame de son mandat. Quelques mois après cet engagement, la prise en charge des femmes enceintes sur le territoire est passée d’une étape à une autre, sans pour autant encourager les dirigeants à dormir sur leurs lauriers.

Page 1 sur 322