Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Chaque 8 mars, est célébrée dans le monde entier, la Journée internationale des droits de la femme. Au Port Autonome de Lomé (PAL), les associations des femmes ont donné une touche particulière à l’évènement ce jeudi 11 mars 2020, en différé, en présentiel et en ligne pour permettre à un grand nombre de femmes, d’y participer en cette période cruciale de la pandémie de COVID-19. A l’occasion, elles optent pour le coaching des jeunes filles dans le secteur maritime en vue d’un développement personnel et professionnel.

L’honorable Raymonde Kayi LAWSON DE SOUZA, Déléguée nationale du Mouvement des Femmes du parti présidentiel l’Union pour la république (MFU) a célébré la Journée internationale des droits de la femme, le lundi 8 mars 2021, avec les femmes de Sotouboua, dans la région centrale.  Une journée marquée par une messe d’action de grâces dite à la Paroisse Saint François Xavier de Sotouboua, à laquelle, ont pris part l’Honorable Raymonde Kayi LAWSON DE SOUZA ; le Préfet de Sotouboua Pali Tchabi Bassabi ; du Secrétaire préfectoral Unir Sotouboua le militant Gnaguissa Pilibam ; des honorables Kazia Tchala, Passoli Abélim de Sotouboua et Hounakey Akakpo du Bas-mono ; des membres des différentes structures du parti Unir dans la préfecture de Sotouboua. L’Honorable a offert aux femmes, de la part du Chef de l’Etat, de vivres et de non vivres.

Le 8 mars de chaque année, est célébrée partout dans le monde, la Journée internationale des droits de la femme. A cette occasion, Yawa Djigbodi TSEGAN, la Présidente de l’Assemblée nationale togolaise, a, dans un message ce lundi 8 mars 2021, invité donc « toutes les femmes à se forger un futur égalitaire, à se lancer dans les métiers qui les passionnent dans tous les domaines et à agir pour le bien-être de l’humanité ».

Le commerce, activité d'achat et de revente de biens et services avec un bénéfice, permet aux ménages de lutter contre la faim et la pauvreté. Pour conserver les produits ou, sécuriser les marchandises, il faut un accès facile des commerçantes à des infrastructures englobant des magasins de stockage, des hangars, des latrines, des postes de contrôle. Et la politique du gouvernement de multiplier des marchés sur le territoire répond à une nécessité, celle de faciliter les échanges sociaux, culturels et commerciaux et participent à l’épanouissement intégral de la femme.

Une délégation de Lions Club Lomé Impact était le samedi 22 Août 2020, à Katanga aux côtés des femmes transformatrices de poissons. L’objectif de leur déplacement était non seulement d’apporter de vivres et de non vivres aux femmes de cette localité, mais aussi de les sensibiliser sur certaines pathologies, à savoir  le paludisme, la drépanocytose et le coronavirus.    

Les conseillères municipales venues de différentes communes du Togo sont en atelier de renforcement de capacités depuis le 21 Juillet 2020 à Lomé, et ce, jusqu’au 23 juillet. Organisé par le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D), en partenariat avec Hanns Seidel Foundation, cet atelier qui regroupe 46 femmes et jeunes filles élues conseillères résidant à Lomé et dans les cinq régions du Togo se situe dans le cadre du projet « académie de formation des femmes et des jeunes filles en leadership politique ».