Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

La Journée internationale des droits de la femme a été célébrée en différée, à travers une causerie-débat, le samedi 26 mars 2022 à l'hôtel Saint Georges de Tsévié avec les femmes de la préfecture de Zio. Une célébration à laquelle a pris part activement, la Déléguée nationale du MFU, l’Honorable Raymonde Kayi Lawson.

Les entrepreneures togolaises sont favorisées par les circonstances. Attractivité de l’environnement des affaires, mesures sociales et économiques incitatives, accès aux crédits, promotion de l’égalité des chances, d’importantes conditions sont réunies pour encourager les initiatives entrepreneuriales des femmes.

Les femmes au pouvoir, ce n’est plus chose rare au Togo. La promotion de la gent féminine est passée par là. La suprématie totale des hommes, longtemps renforcée par des convictions sexistes, a perdu du poids ; sans pour autant nuire à la stabilité sociopolitique. C’est grâce sans doute à la compétence des femmes qu’on croyait à tort être incapables de diriger.

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) fait partie des plus importants programmes d’inclusion sociale et financière mis en place au Togo. Depuis sa création en 2014 jusqu’au 08 mars 2022, ce mécanisme de lutte contre la pauvreté a octroyé 1 792 649 crédits à des bénéficiaires dont la plupart sont des femmes.

Le 8 mars de chaque année, est célébrée à travers le monde entier, la Journée internationale de la femme institutionnalisée par le Système des Nations Unies depuis 1977, en Journée internationale des Droits de la femme. Au Togo comme partout ailleurs, le mardi 8 mars 2022, cet évènement planétaire a été une fois encore célébré. Conscient du rôle combien de fois important et prépondérant que joue la femme ou encore les femmes dans la vie quotidienne sur le plan social, économique et autres pour contribuer au développement, le Syndicat des importateurs de véhicules d’occasions au Togo (SIVOT) a témoigné sa reconnaissance aux femmes en général et en particulier, les femmes des secteurs maritime et portuaire, à travers un message.

Classées dans la catégorie des Femmes Vulnérables, les femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé, transportant sur leur tête tout au long de la journée des fardeaux lourds et payées à la tâche par des clients réguliers ou occasionnels, nécessitent un accompagnement pour leur inclusion financière et leur participation aux activités économiques. Elles pourront désormais compter sur le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pour changer leur vie socio-économique. Pour ce faire, avec l’appui financier et technique de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), le GF2D organise à partir de ce jeudi 10 février 2022, un atelier de formation de deux jours, à Lomé, à l’intention de 100 femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé sur le projet « appui à l’autonomisation économique des femmes  et filles portefaix du grand marché de Lomé par la promotion de leurs droits, la formation et le développement des activités génératrices de revenus (AGR) ». L’objectif de cette formation qui prend fin le vendredi 11 février, est de contribuer à la résilience de 100 femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé par le renforcement de leur autonomisation juridique et économique.

Page 1 sur 9