Warning: Creating default object from empty value in /htdocs/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Le Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG) du Groupement d’Epargne (GE) porte ses fruits dans la région centrale et rend heureuses les femmes, membres. Dans la région centrale, l'Agence nationale d'appui au développement à la base (ANADEB) qui exécute le PSAEG accompagne actuellement 34 GE avec 826 membres dont 671 femmes. Après trois cycles (3ans), les GE ont mobilisé 204 000 000 francs CFA soit 68 000 000 francs CFA par cycle.

Piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) depuis sa mise en œuvre, le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) redonne vie aux citoyens togolais en difficulté socioéconomique. Du coup, il responsabilise les communautés dans leur développement, renforce leur accès aux infrastructures de base et à une couverture sociale minimum. Grâce à cette initiative, l’accès des enfants à des repas scolaires réguliers est en crescendo, ce qui améliore la fréquentation et la rétention dans les écoles. Mieux encore, elle augmente le revenu et la consommation des ménages bénéficiaires grâce aux transferts monétaires. Sur le territoire, le projet de FSB est coordonné par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) qui change supérieurement la vie des populations.

Les populations de Toboni et Alhéride dans la préfecture de Tchaoudjo, dans la région Centrale viennent de bénéficier des fruits du projet Filets sociaux et services de base (FSB) exécuté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) avec la réception provisoire des infrastructures socio-économiques à la base, le 02 juin 2021.

Un bilan très satisfaisant pour le Groupement d’épargne femme Komah gendarmerie du canton de Sokodé dans la commune Tchaoudjo 1 (région centrale) après 3 ans d’existence. Le Groupement vient de boucler son troisième (3ème) cycle de 52 semaines avec 2.323.125 francs CFA.

Dans la région des Plateaux, le Programme de Développement Communautaire en Zones Urbaines (PDU-ZU) continue par impacter positivement la population en général et des bénéficiaires en particulier. En 2019, grâce à ce Programme exécuté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), 228 jeunes déscolarisés sans emploi en fin de mission de volontariat d’engagement citoyen (VEC) dotés en Kits artisans, sont aujourd’hui autonomes.

Pour un développement communautaire inclusif, résistant, bénéfique et durable, le gouvernement a opté pour l’implication totale et entière des communautés elles-mêmes, sous un regard attentif des pouvoirs publics. Et pour atteindre cet objectif, l’Etat togolais a initié une kyrielle de projets de grandes valeurs économique et sociale parmi lesquels, le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) piloté par l’ANADEB et qui apporte un soutien indéfectible à la jeunesse vaillante. C’est un projet innovant qui améliore l’accès aux services de base sur le plan national, réduit par tous les moyens la pauvreté et permet au pays d’atteindre progressivement les Objectifs de développement durable (ODD).